L’électricité a mystérieusement “commencé à circuler” dans le sol norvégien lundi


“Ça semblait être une sorte d’onde de choc.”

Plus tôt cette semaine, le 6 janvier, SpaceWeather.com a rapporté que quelque chose d’inattendu s’est produit dans le sol du nord de la Norvège.

“Des courants électriques ont commencé à circuler”, rapporte Rob Stammes, qui surveille les courants telluriques à l’observatoire géophysique Polarlightcenter des Lofoten.

Cet enregistrement de carte montre la montée soudaine vers 19:30 UTC :

“Il semblait y avoir une sorte d’onde de choc”, dit Stammes.

“Mes instruments ont détecté une variation soudaine et importante des courants telluriques et de notre champ magnétique local. C’était vraiment une surprise.”

L’engin spatial ACE de la NASA a également détecté quelque chose.

Environ 15 minutes avant la perturbation en Norvège, le champ magnétique interplanétaire (IMF) près de la Terre a brusquement oscillé autour de 180 degrés, et la densité du vent solaire a été multipliée par plus de 5.

La Terre a peut-être traversé un pli de la nappe de courant héliosphériqueune membrane géante et ondulée de courant électrique ondulant à travers le système solaire.

De telles traversées peuvent causer ce genre d’effets.

Tandis que les courants traversaient le sol, les aurores remplissaient le ciel. Rayann Elzein a photographié l’explosion de lumière correspondante depuis Utsjoki, en Finlande :

“Quelle surprise !” a dit Elzein.

“Les aurores étaient soudaines et dynamiques, avec des aiguilles vertes se déplaçant rapidement et plusieurs franges violettes !”

Les aurores et les courants telluriques ont été causés par la même chose : des champs magnétiques qui changent rapidement. Hautes au-dessus de la surface de la Terre, les vibrations magnétiques secouaient les particules énergétiques en vrac, qui pleuvaient sur la haute atmosphère, créant des aurores là où elles frappaient. Juste sous la surface de la Terre, les vibrations magnétiques provoquaient la circulation de courants, déclenchant les capteurs au sol de Rob Stammes.

“Nous ne pouvions pas voir les aurores dans le nord de la Norvège à cause de la couverture nuageuse”, dit Stammes, un peu triste.

“Nous devions nous contenter de l’électricité sous nos pieds.”

Lire aussi : Le pôle Nord magnétique de la Terre se dirige vers la Sibérie

Sources : The Mind Unleashed, Zero Hedge – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *