Combien de temps voulez-vous vivre ? Cette technologie pourrait aider les gens à vivre éternellement


L’idée de mourir pourrait bien devenir une chose du passé dans les 40 à 100 prochaines années.

Le coronavirus peut vous faire penser à votre mortalité. En fin de compte, les humains n’ont qu’une seule vie sur cette planète. Plus encore, nous sommes assez fragiles, sujets aux maladies, destructeurs et un peu têtus. Depuis la nuit des temps, les humains aspirent à la “vie éternelle”, c’est-à-dire à la possibilité de prolonger leur vie et leur jeunesse bien au-delà de leurs limites actuelles. Néanmoins, vous devez donner aux humains leurs accessoires pour augmenter l’espérance de vie de leur espèce au cours des 200 dernières années.

Pour les non-initiés, l’espérance de vie est le nombre d’années de vie restant à un âge donné. Pourtant, comme vous vous le demandez probablement déjà, combien de temps les humains peuvent-ils vivre ? Selon Our World in Data, l’espérance de vie moyenne est de 72,6 ans. Pourtant, comme vous le savez probablement, certains groupes de personnes dans le monde, en particulier dans les pays riches, ont largement dépassé ce chiffre. Certaines personnes ont vécu 100 ans, 110 ans, et même plus, la Française Jeane Calment ayant vécu 122 ans et 164 jours.

Mais l’homme peut-il vivre encore plus longtemps ? Si vous le pouviez, combien de temps voudriez-vous vivre ? 200 ans ? 500 ans ? Peut-être un millénaire entier ? Bien que cela ressemble à de la science-fiction, la technologie pourrait progresser au point que les humains pourraient vivre éternellement. En fait, certains futuristes affirment que si vous arrivez jusqu’en 2050, vous n’allez probablement pas mourir.

Voulez-vous vivre éternellement ?

Le futurologue Ian Pearson a poursuivi en affirmant qu’en utilisant le pouvoir de la technologie, l’humanité pourrait être capable de fusionner nos esprits avec des machines, rendant ainsi nos corps obsolètes. Vous pourriez finir par assister à vos propres “funérailles”. Pearson brosse le tableau de cet avenir, en déclarant : “Un jour, votre corps meurt, et avec lui, votre cerveau s’arrête, mais pas de gros problème, parce que 99 % de votre esprit va encore bien, fonctionnant joyeusement sur l’informatique, dans le cloud. En supposant que vous ayez économisé suffisamment et que vous vous soyez bien préparé, vous vous connectez à un androïde qui vous servira de corps à partir de maintenant, vous assistez à vos funérailles, puis vous continuez comme avant, toujours vous, juste avec un corps plus jeune et hautement amélioré.”

Et ce n’est que le début, au-delà de 2050, il pourrait y avoir de nombreuses façons différentes de préserver votre esprit et votre conscience. Les humains pourraient passer à des corps humanoïdes différents après une certaine période, de la même manière que vous pourriez acheter une nouvelle voiture avec de nouvelles caractéristiques. Ou grâce à des projets comme Neuralink, votre esprit pourrait être à quelques clics de vous télécharger dans un ordinateur ou un corps robotisé. Peut-être que dans des milliers d’années, l’humanité entière décidera qu’il est préférable pour les humains de vivre dans une mégastructure massive qui génère pratiquement notre propre réalité.

Aujourd’hui, c’est ce que nous allons explorer. Il y a beaucoup de technologies qui pourraient potentiellement changer toute la direction de l’humanité, posant la question ; les humains pourront-ils enfin vivre éternellement ?

Vous pourriez vivre dans un tout nouveau corps d’androïde

Comme la plupart des choses sur cette liste, cela ressemble à un film de science-fiction. Pourtant, des gens comme Theodore Berger de l’Université de Californie du Sud, Mikhaïl Lebedev de l’Université Duke et Alexander Kaplan de l’Université de Moscou, croient tous que c’est possible. Il existe déjà des entreprises qui travaillent sur les moyens de relier nos esprits aux machines. Pour l’instant, il existe des raisons plus pratiques à cela, comme celle d’offrir à ceux qui souffrent de handicaps moteurs la possibilité de vivre une vie plus normale et plus épanouie.

Mais cela peut aller encore plus loin. “L’esprit sera dans le cloud, et pourra utiliser n’importe quel androïde que vous aurez envie d’habiter dans le monde réel”, dit Pearson. Cela pourrait arriver à un point où vous pourriez louer un corps d’androïde pour la journée. Plutôt que de voyager en Jamaïque, il suffit de télécharger votre cerveau sur un androïde stationné en Jamaïque. Ou peut-être y a-t-il un grand concert que vous voulez voir, mais le groupe se trouve dans une autre ville à des milliers de kilomètres de là. Vous pouvez peut-être simplement vous télécharger pour assister au spectacle. Le résultat est que les humains n’auront peut-être plus jamais besoin d’un corps charnu.

Impression 3D des membres et des organes

L’impression 3D a fait un grand pas en avant et a eu un impact sur presque toutes les grandes industries du monde, y compris les soins de santé. Au cours des dernières années, des chercheurs d’organisations et d’institutions privées ont trouvé des moyens d’imprimer des organes en 3D. L’année dernière, une équipe de chercheurs de l’université de Tel-Aviv en Israël a dévoilé un cœur imprimé en 3D avec des tissus et des vaisseaux humains.

Des sociétés comme Skorpio Medical sont allées jusqu’à entamer des recherches dans le domaine des membres imprimés en 3D. Dans un avenir proche, il sera peut-être possible de renouveler simplement une partie du corps lorsqu’elle se détériore. Votre corps devient de plus en plus limité avec l’âge. Les progrès des biotechnologies pourraient mettre un terme à cette situation. Plus encore, le génie génétique pourrait à terme prévenir le vieillissement des cellules ou l’inverser complètement. Vous avez perdu un doigt ? Il suffit d’en imprimer un nouveau ? Besoin d’un nouveau bras ? Appelez un médecin et demandez-lui d’en réinstaller un.

La congélation cryogénique

La congélation cryogénique a son lot de sceptiques, mais au fil des ans, la communauté scientifique a lentement adopté l’idée. Aujourd’hui, on ne peut pas encore se congeler et se réveiller, mais il pourrait y avoir un avenir où l’on se contenterait de mettre son corps dans la glace pendant de longues périodes pour être réveillé à une date ou une heure donnée.

Cela pourrait s’avérer utile lors de voyages sur des planètes lointaines à des centaines d’années-lumière. Néanmoins, la congélation cryogénique est simplement une option pour les personnes qui veulent congeler leur corps lorsqu’elles décèdent dans le but de le ramener à une période où la science le permet. Cependant, certaines recherches portent sur l’utilisation de la cryogénie pour ralentir le vieillissement des tissus.

Créer un monde virtuel

Vous l’avez probablement déjà entendue, mais nous vivons probablement dans un monde virtuel, du moins c’est ce que croient les gens qui adhèrent à la théorie de la simulation. Cependant, à l’ère de l’immortalité électronique, vivre dans le monde virtuel peut devenir une alternative à la vie dans le monde actuel. Pensez-y comme à cet épisode de San Junipero de la série populaire Black Mirror de Netflix. Peut-être qu’à l’avenir, les androïdes seront extrêmement coûteux, mais l’alternative la moins chère est de faire télécharger des humains dans un système de réalité virtuelle basé sur le cloud, un endroit où vous pourriez passer l’éternité à vivre en paix avec un avatar de votre choix. La plupart des gens “vivent déjà sur Internet”, donc dans la plupart des cas, ce n’est qu’une question de temps ?

Mais, que pourrait-il arriver après la création d’un monde virtuel ? Bien que cela puisse se produire bien au-delà de 2050, nous parlons de milliers d’années ; cela pourrait être possible. En bref, l’humanité pourrait être capable de simuler la réalité à une échelle universelle en utilisant ce que l’on appelle un cerveau matriochka. Basé sur la sphère de Dyson, un cerveau matriochka est une mégastructure hypothétique proposée par Robert J. Bradbury. L’idée a été proposée en imaginant le type de civilisations très avancées qui existent dans l’Univers, car il s’agirait d’un impressionnant moteur stellaire de classe B, utilisant toute l’énergie produite par une étoile pour faire fonctionner des systèmes informatiques.

Toute notre espèce pourrait être téléchargée sur ce système informatique capable de simuler la réalité et de refaire l’univers tel que nous le connaissons. Bien que cette idée puisse sembler loin de la réalité, l’idée de télécharger l’esprit sur un ordinateur a semblé être un fantasme lointain à un certain moment.

Les humains peuvent évoluer vers des cyborgs

L’un des projets les moins connus sur lequel Elon Musk travaille est centré sur la startup Neuralink. La société a des projets ambitieux pour relier directement les cerveaux et les ordinateurs à l’aide d’un dispositif simple et non invasif que nous pouvons installer dans nos cerveaux. La fascination actuelle pour l’interface cerveau-ordinateur se concentre sur l’aide aux personnes souffrant de problèmes de mobilité neurologique. Cependant, le projet de Musk va bien au-delà de cela. L’objectif final est de créer une “couche de superintelligence numérique” pour relier les humains à l’intelligence artificielle. Comme l’indique la présentation de Neuralink à San Francisco, “En fin de compte, nous pouvons réaliser une interface complète cerveau-machine où nous pouvons atteindre une sorte de symbiose avec l’IA.”

Mais pourquoi s’arrêter là ? Les progrès de la robotique et des prothèses pourraient ouvrir la voie aux hybrides humain-robot. Vous pourrez peut-être simplement subir une intervention pour obtenir des yeux bioniques, un bras robotique, de nouvelles jambes, etc., le tout avec des caractéristiques qui répondent à vos besoins et à vos rêves les plus fous. Tout comme une boîte à outils, vous pourriez être en mesure de changer de bras, de doigts et de jambes pour différentes activités.

Pensez-vous qu’il sera possible pour les humains de vivre éternellement ? Donnez votre avis dans la section “Commentaires”.

Lire aussi : Les humains deviendront-ils immortels d’ici 2045 ? Un milliardaire essaie de le faire

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *