George Soros remet un chèque de 5,1 millions de dollars aux démocrates avant les élections de 2020


Bon nombre des accusations portées contre George Soros sont absurdes, mais son influence incroyable en politique ne doit pas être ignorée.

George-Soros-démocrates

George Soros, le financier milliardaire controversé qui a été accusé d’avoir tout influencé, des protestations aux élections en passant par les krachs du marché, a créé un Super PAC pour le Parti démocrate à l’approche des élections de 2020, a rapporté Politico.

Soros a lancé le financement du PAC avec un chèque faramineux de 5,1 millions de dollars. Le milliardaire n’a pas dit quel candidat spécifique est son favori dans cette course, mais il semble que celui qui obtient la nomination démocrate aura accès au PAC par la suite.

Ce n’est pas nouveau pour Soros. Lors de l’élection de 2016, il a dépensé environ 20 millions de dollars, dont 9 millions de dollars ont été versés à des comités d’action politique (PACs) pour soutenir Hillary Clinton. Et il a même dépensé plus d’argent pour aider les démocrates à entrer au Congrès.

Soros semble très motivé à faire entrer un démocrate au pouvoir en 2020, car à cette époque, au cours du dernier cycle électoral, il n’avait dépensé qu’environ la moitié de ce montant, soit environ 2,1 millions de dollars.

L’année dernière, Soros a déclaré au Washington Post qu’il resterait en dehors des primaires du parti, parce qu’il craignait que les favoris ne “divisent le Parti démocratique”.

Dans son entrevue avec le Washington Post, Soros a été clair sur ses désaccords avec Trump, attirant l’attention sur la guerre commerciale avec la Chine et sa politique étrangère au Moyen-Orient. Bien qu’il soit peu probable qu’un candidat démocrate soutenu par Soros ait une stratégie de politique étrangère radicalement différente de celles de Donald Trump ou Barack Obama.

Les candidats démocrates saisissent souvent l’occasion de marquer des points de débat en s’opposant aux dépenses militaires excessives et à une politique militaire agressive, mais rarement, voire jamais, ne tiennent leurs promesses après leur arrivée au pouvoir.

“Il mène une guerre commerciale, qui risque de provoquer des perturbations financières et éventuellement une crise financière, et il est également prêt à mener de véritables guerres, en particulier au Moyen-Orient. Il pourrait être prêt à attaquer militairement l’Iran, ce qui serait un grand danger”, a dit Soros, ajoutant qu’il serait en faveur de la destitution de Trump.

“Ce que j’ai dit, c’est que s’il y avait un soutien bipartisan, je serais en faveur de sa destitution parce qu’il met en danger les États-Unis et le monde…”, a ajouté Soros.

Il a poursuivi en disant qu’il craignait qu’une présidence de Trump ne menace la civilisation.

Soros dit qu’il ne fait pas confiance au président actuel pour éviter une crise nucléaire, ajoutant qu’il y a “un réel danger que nous allions nous détruire nous-mêmes et détruire la civilisation. Et c’est ce qui me fait vraiment peur. Et avec Trump, on s’en est rapproché. Parce qu’en tant que narcissique, il est parfaitement prêt à détruire le monde pour maintenir son narcissisme, parce qu’il veut que tout tourne autour de lui.”

Lire aussi : Brexit : cette mystérieuse réunion entre Soros, Blair et Moscovici qui embarrasse l’UE

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *