Le plus ancien salaire du monde révèle que d’anciens ouvriers sumériens étaient payés en bière

ouvriers sumériens

Une tablette de pierre cunéiforme vieille d’environ 5 000 ans, en possession du British Museum de Londres, montre comment les ouvriers recevaient leur ration journalière en or liquide.

Nous avons vu précédemment que la plus ancienne preuve de bière a été trouvée sur un comprimé sumérien en Mésopotamie.

La boisson était apparemment si populaire que les anciens ouvriers sumériens étaient payés pour leur travail avec de la bière et cette pratique était largement connue dans le monde antique.

La tablette a été fabriquée vers 3100 à 3000 av. J.-C., extraite d’Uruk, une ancienne ville de Sumer puis de Babylone, située à l’est du lit actuel de l’Euphrate, elle représente une tête humaine mangeant dans un bol, signifiant «ration», et un vase conique, signifiant «bière». Il existe sans aucun doute plusieurs raisons pour lesquelles la bière était si populaire en Mésopotamie. La boisson était plus sûre et avait meilleur goût que l’eau.

Les ouvriers sumériens n’étaient pas les seuls à être payés sous forme de bière. La bière était également d’une importance capitale pour la société égyptienne ancienne. La bière était la boisson de base des anciens ouvriers et artisans égyptiens, tandis que le vin était destiné aux riches.

Dans l’Égypte ancienne, les travailleurs recevaient souvent un salaire sous forme de bière et d’autres rations, et ceux vivant dans le village ouvrier de Gizeh recevaient de la bière trois fois par jour dans le cadre de leur ration. Une ration journalière peut atteindre quatre à cinq litres de bière.

Il y a aussi des archives du poète et du “Père de la littérature anglaise” Geoffrey Chaucher qui reçoit un salaire annuel de 252 gallons de vin de Richard II.

Le fait de recevoir un salaire sous forme d’alcool s’est produit à plusieurs reprises au cours de l’histoire, et cette tendance est encore pratiquée par certaines entreprises modernes.

Les anciens Égyptiens appréciaient aussi la bière et l’utilisaient non seulement pour se soûler, mais aussi comme médicament et pour payer. La bière était d’une grande importance dans la société égyptienne antique et son existence donnait aux femmes la possibilité de gagner de l’argent supplémentaire.

Les salaires étaient souvent payés en bière et les travailleurs vivant dans le village ouvrier de Gizeh recevaient de la bière trois fois par jour dans le cadre de leurs rations. Les archéologues fouillant en Égypte ont découvert que le paiement par la bière était très courant dans diverses parties du pays.

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *