Cet homme se prend pour Jésus-Christ et des centaines de personnes le suivent

pour Jésus-Christ

Que savez-vous de la culture actuelle de la Russie ? Beaucoup de gens ont des idées erronées sur sa culture, car les stéréotypes tendent à représenter faussement toutes sortes de cultures.

Une chose au sujet de la Russie est qu’elle est un pays très fortement chrétien. Si vous rencontrez un Russe ou un Ukrainien aux États-Unis, par exemple en Californie où beaucoup d’entre eux vivent, ils sont probablement issus d’une famille fortement chrétienne.

C’est peut-être cette culture qui a permis au culte de l’Église du dernier testament de prospérer. À certains égards, les valeurs familiales et la discipline du peuple russe sont admirables.

Un homme dans les profondeurs russes de la Sibérie dirige ce qui est essentiellement un culte, prétendant être Jésus-Christ réincarné. Sergey Anatolyevitch Torop est appelé Vissarion. Il a maintenant 56 ans. Selon Wikipédia :

Il est connu par ses disciples sous le nom de Vissarion (Виссарион). Il est le fondateur et le “leader spirituel” du mouvement religieux Église du Dernier Testament dont le siège se trouve à Petropavlovka dans la taïga sibérienne dans la Dépression de Minoussinsk à l’est d’Abakan, district de Krasnoïarsk.

VICE a fait un exposé sur l’organisation il y a plusieurs années, mais récemment l’histoire virale a été reprise par les médias grand public tabloïd, en soulignant que l’homme est un ancien policier de la circulation. Le documentaire de VICE a actuellement été visionné plus de 9 millions de fois.

Selon un article récent de Mirror intitulé “Est-ce la réincarnation de Jésus ? Rencontrez l’ancien policier de la circulation devenu chef de secte et adoré par les Russes” :

Des milliers de Russes pensent que c’est vrai et vénèrent Sergey Anatolyevitch Toro, 56 ans, qui se fait appeler Vissarion et vit avec ses deux épouses.

Il enseigne la réincarnation, le végétarisme et l’apocalypse.

Ses fidèles sont les habitants d’un réseau de villages de Kuraginsk, dans le sud de la Sibérie. Ses disciples observent des règles strictes et sont végétariens. Ils n’ont pas le droit à des vices tels que fumer ou boire de l’alcool et l’argent est interdit.

Il serait logique que les grands médias occidentaux relancent cette vieille histoire pour que la culture russe ait généralement mauvaise mine.

Certaines valeurs morales du peuple russe sont certainement admirables et particulièrement fortes. Une culture qui apprécie la famille est définitivement présente et c’est quelque chose à apprécier.

Les cultes peuvent se former dans n’importe quel pays ou culture. En Occident, les personnes en position de force se comportent comme des membres d’une secte à huis clos.

Source : Collective Evolution

1 Commentaire

  1. robin

    Si il fallait faire un article sur tous les zozos suivit par d’encore plus zozos qu’eux, l’internet n’y suffirait pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *