Des images fascinantes montrent la plus grande densité de tortues marines jamais enregistrée


Trouver la sécurité en nombre est une stratégie clé de survie pour de nombreux animaux. Elle est déployée de façon spectaculaire par les tortues lorsqu’elles sont les plus vulnérables – comme de minuscules oisillons sur la terre ferme.

Avant ce stade de leur vie, les mères tortues se rassemblent au large en essaims phénoménaux pour synchroniser leur ponte. Ainsi, elles donnent au moins à certains de leurs bébés fragiles la chance de passer au travers des prédateurs qui attendent avec impatience.

La biologiste marine Vanessa Bézy a récemment partagé des images remarquables de l’un des plus grands rassemblements connus de tortues au large des côtes, à la Réserve faunique nationale Ostional du Costa Rica, qu’elle a capturé à l’aide d’un drone durant ses recherches en 2016.

“Ce jour-là, il y avait l’équivalent d’environ 5 000 tortues marines dans la zone d’un terrain de football, couvrant une superficie totale de plus de 1 000 terrains de football”, explique la vidéo.

“Sans compter les tortues sous la surface.”

En 2017, Bézy et ses collègues ont publié un article après avoir mené une étude pilote sur l’utilisation des drones comme moyen de surveillance des populations de tortues marines. Ils ont estimé une densité de 2 086 tortues par kilomètre carré lors des rassemblements les plus importants près de la côte.

Ces nageurs surpeuplés sont pour la plupart des tortues olivâtres (Lepidochelys olivacea), et bien qu’elles soient les tortues de mer les plus abondantes au monde, leur nombre a diminué et elles sont inscrites comme vulnérables par l’IUCN.

Éviter la prédation est l’une des nombreuses raisons possibles de la remarquable nidification synchronisée des tortues ; les chercheurs soupçonnent qu’un certain nombre de facteurs sont en cause. D’autres options pour expliquer ce comportement comprennent le choix du moment de la reproduction pour les meilleures conditions saisonnières et l’augmentation des possibilités d’accouplement multiple.

Personne ne sait comment les tortues coordonnent leurs intenses rassemblements.

Comme leur sexe est déterminé par la température à laquelle leurs œufs incubent, tout comme les autres tortues de mer, les tortues olivâtres sont très vulnérables aux effets du changement climatique. Bien que la nidification synchronisée ait probablement aidé ces tortues à prospérer dans le passé, les activités humaines ont pu faire de leur stratégie de reproduction un désavantage.

“En termes de conservation, le fait de se rassembler au même moment et au même endroit pour faire leur nid rend les femelles olivâtres vulnérables aux perturbations humaines et pourrait mettre en péril leur survie”, a expliqué en 2011 Virginie Plot, biologiste du Centre national de la recherche scientifique, qui a étudié la même espèce en Guyane française.

Les tortues d’Ostional sont confrontées à bon nombre de ces perturbations humaines, y compris le tourisme, le développement rapide du front de mer et même le braconnage des œufs.

“La Wildlife Conservation Association élabore des programmes pour protéger les tortues de mer et d’autres espèces sauvages sur ce site et mène actuellement une campagne pour établir un centre qui abritera toutes ces activités”, écrit Bézy dans la légende vidéo.

Elle travaille avec les citoyens scientifiques et la communauté locale pour éduquer le public au sujet de ces magnifiques reptiles et espère que la vidéo contribuera à sensibiliser le public.

Lire aussi : Découverte d’une tortue à deux têtes sur une plage de Caroline du Sud

Sources : ScienceAlert, National Geographic – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *