Un homme philippin secouru après avoir passé trois ans au sommet d’un arbre

Un homme de 47 ans originaire de La Paz, dans la province d’Agusan del Sur, aux Philippines, avait déjà ressenti la terre ferme sous ses pieds en 2014, avant de grimper un cocotier de 20 mètres près de chez lui. Il n’était jamais descendu depuis, et serait probablement resté au sommet de l’arbre jusqu’à la fin de ses jours, les autorités l’ont sauvé par la force récemment.

L’homme, identifié sous le nom Gilbert Sanchez, avait apparemment quitté sa maison pour vivre au sommet d’un cocotier à proximité il y a trois ans, après avoir été frappé à la tête avec une arme à feu, lors d’une altercation. Sa mère se souvient qu’il avait tellement peur que quelqu’un vienne le tuer qu’il sentait que la seule façon de rester en vie était de grimper sur l’arbre le plus grand qu’il pouvait trouver et d’y rester. Et c’est exactement ce qu’il faisait depuis trois ans, survivant seulement avec la nourriture et l’eau que sa mère lui apportait tous les jours, qu’il tirait dans son havre d’arbre avec une corde improvisée. Même les tempêtes qui faisaient rage, la chaleur torride ou les insectes impitoyables ne pouvaient pas le faire tomber.

Winifreda Sanchez, la mère de Gilbert, avait essayé de le convaincre de descendre de l’arbre au moins pour prendre un bain, mais il refusait toujours. Tout ce qu’elle pouvait faire pour lui était de lui apporter de la nourriture, de l’eau, des vêtements et des cigarettes tous les jours, espérant que tout ça le maintienne au moins en vie. Elle lui criait de faire descendre sa corde pour nouer les provisions et de les hisser jusqu’à son havre d’arbre.

Aldrin Sanchez, le frère de Gilbert, a dit que lui et les autres membres de leur famille l’avaient constamment supplié de descendre, mais il les a simplement rejetés.

“Une fois, je lui ai demandé de descendre”, a déclaré Aldrin à KMJS Exclusives. “Il a dit ‘Soyez tranquille, je ne vais pas descendre. Quelqu’un me tuerait si je le faisais.”

Veuf depuis 2000, lorsque sa femme est morte en donnant naissance à leur deuxième fille, Gilbert Sanchez n’est même pas descendu de sa maison quand sa mère lui a dit qu’elle était trop vieille pour prendre soin de ses enfants, et que ils ne vont même plus à l’école.

Même si tout le monde à La Paz connaissait l’histoire de Gilbert Sanchez, personne n’a rien fait à ce sujet jusqu’à ce qu’un article obscur sur lui soit devenu viral sur les médias sociaux et a finalement été repris par les principaux médias aux Philippines. Ils ont envoyé des équipes de tournage dans son village, et leur couverture a finalement convaincu les autorités locales d’aider la famille de l’homme à le descendre de son arbre.

Le 11 octobre, une équipe de 50 personnes et la famille de Gilbert ont essayé de le convaincre de descendre volontairement, une fois de plus, après quoi ils ont commencé à abattre le cocotier avec une tronçonneuse. C’était une opération difficile, car un faux pas pouvait faire la différence entre mettre l’homme à terre ou le tuer, mais au final, tout s’est passé comme prévu, et Gilbert était de nouveau sur une base solide, après trois longues années.

Des vidéos tournées sur Facebook montrent le corps de Gilbert Sanchez couvert de cloques et de piqûres d’insectes. Il souffre également d’une atrophie musculaire et sa colonne vertébrale s’est déformée après tant de temps passé à s’accroupir dans le cocotier. Mais l’esprit de l’homme est de loin le plus abîmé.

Selon l’évaluation initiale d’un psychiatre, l’homme de 47 ans présente des symptômes de psychose, y compris des idées délirantes, des hallucinations et la crainte que quelqu’un tente de le tuer. Il a pris un médicament et devra le prendre régulièrement afin d’avoir une vie normale.

L’histoire tragique de Gilbert a eu un impact considérable sur les médias sociaux philippins, de nombreux utilisateurs se demandant comment ils pourraient l’aider, lui et sa mère, à reprendre leur vie en main. Un compte bancaire avec le nom de Winifreda Sanchez a été mis en place afin que les gens puissent donner ce qu’ils peuvent pour leur cause.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *