Erreur 451 : Le message qu’un site Web affichera en cas de censure

erreur 451

Un code d’état appelé “erreur 451” pourrait apparaître lorsque vous essayer d’accéder à un site Web qui a été soumis à une intervention du gouvernement.

Les gouvernements pourront dissimuler un contenu à travers le Web grâce à un nouveau code d’erreur qui vous avertira d’une censure.

Internet sert une variété de codes de statut, numérotés de 100 à 500, pour vous laisser savoir quand quelque chose va mal, comme les temps d’arrêt d’un serveur, pour vous empêcher de vous rendre sur une page Web donnée. Vous êtes probablement familier avec le message commun d’erreur 404 qui vous indique qu’une page ne peut pas être trouvée.

Ce n’est pas toujours facile cependant, de travailler si une page Web qui devient inaccessible à cause de problèmes techniques ou d’intervention gouvernementale. Voilà où le nouveau code 451 entre en jeu.

Vendredi, le groupe responsable des normes de l’Internet, Internet Engineering Steering Group, a approuvé un nouveau code HTTP pour différencier les pages Web qui ne peuvent pas être présentées pour des raisons techniques et d’autres qui ne sont pas disponibles pour des raisons non techniques, comme la censure.

Internet a longtemps été la cible des censeurs. Les gouvernements européens forcent les fournisseurs de services Internet à restreindre l’accès aux sites Web qui mènent vers des contenus piratés, la Chine a un “grand pare-feu” qui limite fortement le Web, et les pays comme la Russie et la Corée du Sud sont connus pour sévir contre les accès.

Mark Nottingham, président du groupe de développeurs qui supervisent le protocole de base du Web connu comme HTTP, a expliqué dans un billet de blog que malgré l’existence du code d’erreur 403 dit “Interdit”, il ne précise pas si il y a des raisons juridiques pour restreindre le contenu.

Toutefois, le code de statut 451 peut maintenant être utilisé pour distinguer les pages indisponible en raison de la censure.

“Comme la censure est devenue plus visible et plus répandue sur le Web, nous avons commencé à recevoir des demandes des sites Web disant qu’ils aimeraient être en mesure de faire cette distinction”, a déclaré Nottingham.

De plus, certaines organisations ont dit qu’elles aimeraient être en mesure de rechercher sur le Web des pages contenant un code d’erreur basé sur la censure afin de répertorier des exemples de censure.

Nottingham prédit que le code 451 sera probablement utilisé davantage sur les serveurs Web que par des intermédiaires basés sur le réseau, des sites comme Twitter, Facebook, Google et Github sont forcés de censurer le contenu dans certains pays et juridictions.

Il y a aussi des discussions en cours concernant la façon dont le code 451 pourrait être utilisé pour inviter les utilisateurs à accéder au contenu restreint par d’autres moyens.

Nottingham a écrit : “Si votre gouvernement fait cela, il vous envoie un message fort tant que citoyen au sujet de son intention. Cela vaut la peine de savoir, je pense”.

Source : CNet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *