Des scientifiques affirment que la Bible est écrite dans un code qui prédit les événements futurs

la Bible
  • Des mathématiciens prétendent voir un modèle prédictif dans les anciens textes.
  • Le code est révélé par une méthode trouvée avec un logiciel informatique spécial.
  • Certains événements décrits en lisant le code ont eu lieu après la rédaction du code.

C’est en cherchant des modèles que nous donnons un sens au monde. Nous cherchons un sens au chaos souvent accablant en établissant des liens entre les symboles et les événements. Parfois, il s’agit de découvertes significatives, qui donnent lieu à de bonnes connaissances scientifiques et à des percées importantes. D’autres fois, ces schémas ne mènent nulle part, mais peuvent nous aider à concentrer nos énergies sur ce qui est important.

Une source intrigante de modèles qui a émergé grâce à notre développement des ordinateurs est la Bible. L’un des écrits les plus anciens et sans doute les plus influents de l’humanité, il a été étudié et analysé phrase par phrase par d’innombrables savants et dévots. Mais ce que les ordinateurs nous ont permis de faire, grâce au travail des mathématiciens israéliens, c’est de voir que le texte ancien n’est peut-être pas seulement une collection complexe d’histoires et d’enseignements spirituels, mais un code qui peut révéler le fonctionnement intérieur de l’histoire.

The Bible Code, un livre de 1997 du journaliste Michael Drosnin, a attiré l’attention du monde entier sur cette idée. Son livre prétend utiliser les premières parties de la Bible pour prédire l’assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, la guerre du Golfe et les collisions de comètes. Il semble aussi avoir des informations sur l’Holocauste, divers autres assassinats comme ceux de JFK et de son frère Robert. Il a également suggéré qu’une guerre nucléaire était imminente – un thème que l’auteur a exploré dans les livres suivants de la série “Bible Code”.

L’inspiration pour le livre de Drosnin s’inspire de l’article de 1994 “Equidistant Letter Sequences in the Book of Genesis”, publié dans la revue Statistical Science par les mathématiciens Doron Witztum, Eliyahu Rips et Yoav Rosenberg. Ils prétendaient avoir trouvé des preuves statistiques solides que l’information sur la vie des rabbins célèbres était codée dans le texte hébreu du Livre de la Genèse, des centaines d’années avant que ces rabbins vivent.

Eliyahu Rips est l’un des plus grands experts mondiaux de la théorie des groupes et le scientifique qui s’est le plus rapproché de la théorie, même si le logiciel utilisé pour mettre en œuvre leur méthode a été conçu par Rips et Witztum.

la Bible

Dr. Eliyahu Rips. 2017.

Rips a ensuite pris ses distances par rapport au livre de Drosnin. Dans une déclaration de 1997 à ce sujet, il a souligné qu’il n’avait pas formulé et soutenu certaines des prédictions spécifiques avancées par Drosnin, mais néanmoins, Rips a écrit très clairement que “la seule conclusion que l’on puisse tirer des recherches scientifiques concernant les codes de la Torah est qu’ils existent et qu’ils ne sont pas une simple coïncidence”.

La méthode utilisée par les scientifiques pour arriver à leurs conclusions est la séquence de lettres équidistantes (Equidistant letter sequences, ELS). Pour obtenir un mot ayant un sens, cette méthode vous appelle à choisir un point de départ dans un texte et un numéro de saut. Ensuite, commencez à sélectionner des lettres en sautant le même nombre d’espaces à chaque fois (à peu près dans n’importe quelle direction). Si vous avez de la chance, un mot sensé vous sera épelé. Cette méthode fonctionne bien si les lettres sont disposées dans un tableau, comme celui-ci :

la Bible

Bible Code/Drosnin

Le Code biblique a récemment réapparu dans la conscience du public grâce au travail de l’auteur et expert en antiquités Timothy Smith. Son livre The Chamberlain Key de 2017 décrit comment, après 25 ans de recherches, il a ouvert un “code de Dieu” dans la Bible. Il appelle son livre “Le Da Vinci Code sous stéroïdes, mais c’est vrai”.

Le travail de décodage de Smith est basé sur sa propre copie ancienne de la Bible intitulée Le Codex de Leningrad – c’est le plus ancien manuscrit complet de l’Ancien Testament hébraïque.

Smith est un chrétien dévot et ses conclusions tournent autour de motifs chrétiens. En particulier, il prétend avoir trouvé des informations détaillées sur la naissance, la crucifixion et la résurrection de Jésus dans un passage de la Genèse.

Le livre a reçu une émission spéciale sur la chaîne History et une série de documentaires est en cours de réalisation sur les voyages qui ont mené aux découvertes de Smith.

David McKillop, le producteur exécutif de Jupiter Entertainment, qui est en train de créer la série télévisée, a déclaré que “la quête de Tim est la chasse au trésor ultime pour un des plus grands mystères de l’histoire, et sa carte est un texte ancien qui pourrait bien nous parler”.

Voici le teaser de la chaîne Histoire pour l’émission spéciale de Smith :

Si vous pensez qu’il n’y a pas de modèle possible dans la Bible et que d’autres textes longs peuvent produire des résultats similaires – il y a des études pour vous aussi. L’informaticien australien Brendan McKay a dressé un tableau des prédictions d’assassinat dans “Moby Dick”.

Bien que la Bible ou les “Codes de la Torah” puissent être critiqués, nous devons garder à l’esprit que notre compréhension du fonctionnement du temps et de l’histoire dépend en grande partie de notre cadre de référence. Si le temps s’écoule différemment, par exemple comme le propose la Block Universe Theory, tous les paris seraient ouverts et un livre pourrait théoriquement contenir le code de l’histoire du passé et de l’avenir.

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche

3 Commentaires

  1. Thierry

    Ben oui, le livre de Drosnin est bien connu et édité depuis 1997 en français chez Robert Lafont :
    https://amzn.to/2QcQHPg

    Ainsi que le suivant en 2002 : https://amzn.to/2OS64rZ

    Rien de neuf dans cet article. Ce n’est pas un scoop :-)

  2. BlueMan

    Pour sen savoir plus sur “Le code secret de la Bible” :
    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=1545

  3. Anwen

    L’imagination des hommes semble n’avoir aucune limite.
    Permettez quelques mots sur le Sépher et son auteur, ce livre saint arriver à une fortune si extraordinaire que la moitié de l’humanité connaît aujourd’hui l’existence de cet ouvrage séculaire par la version grecque qui en a été faite et qu’on a appelée la Bible. Merci.
    Myriam, c’est la grande femme dont le nom brille dans l’histoire du peuple d’Israël, comme une resplendissante lumière qui éclaire plus de dix siècles ; c’est elle qui est l’auteur d’un livre de science, le Sépher, qui servira à faire le premier Livre de la Bible, la Genèse, qui en sera la caricature.
    Voici le résumé des idées générales exposées dans les 10 premiers chapitres du Sépher :
    CHAPITRE Ier. — C’est l’histoire des forces cosmiques qui régissent l’Univers et président au développement primitif des êtres organisés ; c’est tout ce qui se présente en puissance d’être ou en germe : la Principiation.
    CHAPITRE II. — Le Principe cosmique y passe de puissance en acte. L’apparition de l’homme et la distinction sexuelle.
    CHAPITRE III. — Les différences physiologiques des sexes. Une grande opposition a lieu entre les êtres différemment sexués.
    CHAPITRE IV. — Ce chapitre s’occupe de la reproduction. C’est l’origine de l’activité sexuelle et de la maternité. C’est aussi la réaction brutale de l’homme contre la femme, racontée dans l’histoire de Caïn et Habel.
    CHAPITRE V. — C’est l’histoire des mutations ontologiques des êtres dans l’évolution primitive, qui s’arrête à Noah, repos de la Nature.
    CHAPITRE VI. — La puberté et le commencement des passions chez l’homme. Le principe intellectuel, l’Esprit sauvé de la corruption, symbolisée par un déluge.
    CHAPITRE VII. — La grande persécution de la Femme par l’Homme, l’Esprit éteint par les eaux de l’ignorance (déluge). L’équilibre est rompu. Une catastrophe terrible suit. L’Univers doit être renouvelé.
    CHAPITRE VIII. — La séparation des hommes et des femmes. Les femmes vivent dans des lieux fortifiés : la Thébah (l’Arche). Cela se termine par une réconciliation.
    CHAPITRE IX. — L’autorité morale de la Femme. Son enseignement, sa Loi donnée à l’homme. Fabre d’Olivet appelle ce chapitre la Restauration cimentée. Un nouveau mouvement commence.
    CHAPITRE X. — L’énumération des êtres émanés de Noah (la Nature). Commencement de vie sociale.
    Telle est la grande histoire qui est relatée dans le Sépher. Son auteur, qui semble avoir souffert de la persécution des hommes, s’occupe beaucoup de l’évolution sexuelle et des différences physiologiques et psychiques qui séparent les hommes et les femmes.
    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/histoire-des-israelites.html
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *