Les physiciens ont peut être la preuve que l’Univers est une simulation informatique

l'Univers est une simulation informatique

Les physiciens disent qu’ils ont peut-être la preuve que l’Univers est une simulation par ordinateur. Comment ? Ils ont fait une simulation informatique de l’univers. Et ça ressemble étrangement à nous.

Une longue expérience de pensée proposée par les philosophes et la culture populaire fait ressortir que toute civilisation d’une taille et d’une intelligence suffisantes finirait par créer une simulation de l’univers si une telle chose était possible.

Et comme il y aurait donc beaucoup plus de simulations (à l’intérieur de simulations, au sein de simulations) que d’univers réels, il est donc plus probable que notre monde soit artificiel.

Maintenant, une équipe de chercheurs à l’université de Bonn en Allemagne dirigée par Silas Beane annonce avoir des preuves que cela peut être vrai.

Dans un article intitulé «Contraintes sur l’univers en tant que simulation numérique», ils soulignent que les simulations actuelles de l’univers (qui existent, mais qui sont extrêmement faibles et petites) mettent naturellement des limites sur les lois physiques.

Technology Review explique que «le problème de toutes les simulations est que les lois de la physique, qui paraissent continues, doivent être superposées sur un réseau tridimensionnel discret qui progresse par étapes du temps”.

Ce que cela signifie en gros, c’est qu’en étant simplement une simulation, l’ordinateur définirait des limites, par exemple, l’énergie que les particules peuvent avoir dans le programme.

Ces limites seraient ressenties par ceux qui vivent dans la simulation ; et il s’avère que quelque chose qui ressemble à ces limites existe bel et bien.

Par exemple, quelque chose connu sous le nom de Greisen-Zatsepin-Kuzmin, ou GZK, est une limite apparente de l’énergie que les particules de rayons cosmiques peuvent avoir. Ceci est causé par l’interaction avec le fond diffus cosmologique. Mais Beane et le co-auteur argumentent que le modèle de cette règle reflète ce que vous pourriez attendre d’une simulation par ordinateur.

Naturellement, à ce stade, la science devient assez difficile à parcourir ; et nous vous conseillons de lire le document lui-même pour essayer d’obtenir tous les détails de l’idée.

Mais l’impression de base est intrigante.

Comme un prisonnier dans une cellule noire, nous ne serons peut-être jamais en mesure de voir les «murs» de notre prison ; mais à travers la physique, nous pouvons être capables de les toucher.

Source : The Huffington Post

3 Commentaires

  1. Franck

    Pourvu qu’il n’y ait pas un bug!

  2. Julien

    Si nous pouvons (dans la possibilité technique) créer une simulation numérique exacte de notre univers avec les memes parametres, les humains de cette simulation qui seront créés fidelement (si toiut est parfaitement sans erreur par rapport a la réalité de notre univers dans le moindre detail) se poserons exactement la meme question au meme moment de leur temps. Je dis ca je dis rien, moi je suis a l’apero.
    L’univers c’est comme un jeu video (lorsqu’il est allumé) profitez bien du terrain de jeu.
    On crois conduire une voiture sur une route dans le jeu, c’est pas totalement faux, en regardant en dehors, il s’agit de codes et scripts, au niveau du dessus d’un processeur dans un autre environement que celui du moteur du jeu et tout simplement un courant electrique dans un processeur constitué de la matiere que nous connaissons. Pouvons nous voir sur quel support est l’unvivers en dehors de la physique que nous connaissons? C’est comme si nous etions un personnage de jeu video avec une intelligence artificielle suffisament developpée pour avoir la conscience de reflechir et comprendre son existence, il ne pourrai que constater son environnemet dans le jeux et ses lois et physique, pas comprendre qu’au dessus ca tourne sur un processeur lui meme constitué d’une matiere et traversé par un courant electrique. Nous sommes dans le moteur physique d’un jeu (ou non) il me parait difficile de sortir de cet environement pour constater s’il n’y a pas completement autre chose de different qui est le support de cet univers

  3. Julien

    Il faudrai que le personnage du jeu video puisse sortir du jeu (dans notre realité) pour constater que celle ci existe.
    L’inverse pourrai etre interssant… Transpherer le fonctionnement du cerveau humain dans sa totalité sur support numerique afin de bénéficier de la vie illimitée… Ce qui change ne sera que les neurones, connexion chimiques et electriques remplacés par des connexions sur support numerique. La fin de la vie ne sera que la destruction ou panne du support. Mais il faudra adapter et creer un reseau de connexion entre les different individus (ou les regrouper en un seul et creer quelquechose permettant le “voyage” et “l’interaction” sans quoi nous seront comme un simple cerveau sans corps capable de seulement réflechir seul ou communiquer. Comme lorsque nous revons, imaginons et reflechissons. Les possibilités techniques actuelles et a venir pourraient permettre ceci.
    Nous créons deja de petit univers numerique, existant sur nos supports informatiques, pourvu d’aucune réelle intelligeance similaire a la complexité des connexions du cerveau humain permettant ce genre de reflexion et conscience d’exister mais si nous le faisons, ces etre “digital” créés ne seront t-ils pas de réelles entités vivantes et intelligentes ? seul le support change, nous sommes de matiere “organique” il seront “numeriques”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *