Cet homme a besoin de boire 20 litres d’eau par jour pour rester en vie

20 litres

L’architecte allemand Marc Wübbenhorst doit boire au moins 20 litres d’eau par jour ou il risque de mourir de déshydratation. L’homme de 35 ans souffre de la maladie métabolique rare du diabète insipide, qui provoque une soif intense et l’excrétion fréquente de grandes quantités d’urine diluée. Si Wübbenhorst arrête de boire de l’eau, son corps commence à se dessécher et il peut mourir de soif en quelques heures.

La soif constante fait partie de la vie de Marc Wübbenhorst depuis toujours. Il n’y a rien de comparable à la soif qu’une personne normale éprouve, car elle ne disparaît pas après avoir bu un ou deux verres d’eau. Son corps ne peut retenir aucune eau, car ses reins éliminent les liquides presque aussi vite qu’il les ingère. Marc ne peut jamais ignorer sa soif pendant plus d’une heure, car il commence à éprouver de graves symptômes de déshydratation, comme des lèvres craquelées, des étourdissements et de la confusion. Ce sont des symptômes que la plupart des adultes éprouvent après deux ou trois jours de privation de liquides.

Bien que le diabète insipide peut se développer à tout moment de la vie, Wübbenhorst est né avec la condition. Enfant, il a relativement bien géré son état, il avait beaucoup d’amis et essayait de mener une vie normale, mais à un moment donné, c’est devenu trop éprouvant et il est tombé dans une dépression profonde.

“J’ai eu une sorte de dépression d’épuisement”, a dit Marc à Neue Westfälische. “Je ne voulais plus aller au jardin d’enfants, ni peindre, ni voir la parade des lanternes.”

Chaque jour dans la vie de Marc Wübbenhorst commence avec une grande bouteille d’eau pour le remplir, mais ça ne dure pas longtemps, car il doit bientôt aller aux toilettes. C’est encore plus difficile la nuit, et le jeune homme de 35 ans admet qu’il n’a jamais dormi plus de deux heures d’affilées de toute sa vie. Il doit constamment se lever, s’hydrater et ensuite aller aux toilettes pour excréter tous les fluides. Au total, il se rend aux toilettes jusqu’à 50 fois en 24 heures.

Marc doit toujours tenir compte de sa condition lorsqu’il planifie son horaire de travail et son temps libre. Des situations comme un long vol ne pouvaient pas être planifiées de manière adéquate pour son état, car il ne savait pas comment le gérer en cas d’urgence.

“Certaines choses, comme les longs voyages ou certains sports, sont hors de question”, dit-il.

Dans son interview avec Neue Westfälische, Marc se souvient d’un incident dramatique où son diabète insipide a failli le tuer. Il a eu une journée inhabituellement longue au bureau et s’est retrouvé dans un train qui rentrait chez lui vers 22h30, sans bouteille d’eau. Son trajet n’est pas très long, donc ce n’est généralement pas une raison de s’inquiéter, mais cette nuit-là, le train est tombé en panne et il a dû se débrouiller sans eau plus longtemps que prévu.

Lorsqu’il est descendu à la gare de Jahnplatz, à Bielefeld, il souffrait déjà de graves symptômes de déshydratation. Il était désorienté et confus, et avait un besoin urgent d’hydratation. Heureusement, un ami proche était là ce soir-là et connaissant son état, il lui a donné de l’eau et lui a sauvé la vie.

Malgré tout, Marc Wübbenhorstne a appris à vivre avec et s’en sort plutôt bien, il ne peut pas voyager sur de longues distances, mais cela lui permet d’apprécier encore plus sa ville natale de Bielefeld. Il participe depuis longtemps à des projets communautaires et organise cette année la foire Sennestädter Weihnachtsmarkt avec l’aide de la communauté turque, des baptistes, des mennonites et de l’aide locale aux réfugiés.

Selon My Virtual Medical Center, le diabète insipide touche 1 personne sur 25 000 dans le monde.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *