Il y a une vie après la mort : des scientifiques révèlent les résultats étonnants d’une étude


La vie après la mort a été “confirmée” par des scientifiques qui ont découvert que la conscience continue d’exister même une fois qu’une personne est décédée.

Dans une étude menée sur 2.060 patients, les chercheurs britanniques ont confirmé que les pensées continuent après un arrêt cardiaque.

La recherche a également découvert la preuve convaincante d’une expérience de sortie hors du corps d’un patient déclaré mort.

Ils pensaient que le cerveau cessait toute activité 30 secondes après que le cœur cesse de pomper le sang dans le corps, et qu’avec cela, la conscience s’arrêtait.

Toutefois, l’étude de l’université de Southampton montre que la conscience d’une personne se poursuit pour un maximum de trois minutes après avoir été déclaré morte.

vie après la mort

Le cimetière n’est peut-être pas le dernier arrêt

Le chercheur principal Dr Sam Parnia a déclaré : “Contrairement à la perception, la mort n’est pas un moment précis, mais un processus potentiellement réversible qui se produit après qu’une maladie grave ou un accident provoque l’arrêt du cœur, du cerveau et des poumons. Si des tentatives sont faites pour inverser ce processus, on utilise le terme “arrêt cardiaque”, mais si ces tentatives ne réussissent pas, on utilise “décédé”.”

Sur les 2.060 patients (d’Autriche, des États-Unis et du Royaume-Uni) qui ont survécu à un arrêt cardiaque et qui ont été interrogés pour l’étude, près de 40% ont dit qu’ils se rappellent d’une certaine forme de prise de conscience après avoir été déclarés cliniquement mort.

Dr Parnia a poursuivi : “Cela suggère que plus de gens peuvent avoir une activité mentale initialement, mais perdent alors leurs souvenirs après récupération, soit en raison des effets de lésions cérébrales ou des sédatifs.”

vie après la mort

De nombreux patients ont rapporté une expérience de sortie hors du corps

Parmi ceux qui ont dit avoir connu une certaine prise de conscience, seulement 2% ont déclaré que leur expérience était compatible avec le sentiment d’une expérience de sortie hors du corps – où l’on se sent tout à fait conscient et où l’on peut voir et entendre ce qui se passe autour de nous après la mort.

Près de la moitié des personnes interrogées ont dit que l’expérience n’était pas sur la prise de conscience, mais plutôt sur la peur.

Cependant, la découverte la plus significative de l’étude est celle d’un homme de 57 ans qui est peut-être la première expérience de sortie hors du corps à être confirmée chez un patient.

L’homme a été en mesure de se rappeler avec une précision étrange tout ce qui se passait autour de lui après avoir été temporairement “mort”.

Dr Parnia a poursuivi : “Ceci est important, car il a souvent été supposé que les expériences relatives à la mort sont des hallucinations ou des illusions probables qui se produisent soit avant l’arrêt cardiaque ou après que le cœur a été redémarré avec succès, mais pas une expérience correspondant à des événements “réels” lorsque le cœur ne bat pas. Dans ce cas, la conscience et “l’éveil” semblent se produire au cours d’une période de trois minutes quand il n’y avait plus de pouls. Ceci est paradoxal, puisque le cerveau cesse généralement de fonctionner dans les 20-30 secondes suivant l’arrêt cardiaque et ne reprend pas à nouveau jusqu’à ce que le cœur reparte. Dans ce cas, les souvenirs détaillés par le patient étaient compatibles avec les faits.”

Source : Daily Express

13 réponses

  1. Tesla2 dit :

    D’une débilité incroyable. On peut être “chercheur” en ayant 80 points de q.i, la preuve est faite. Une cellule n’a RIEN A VOIR avec les battements du coeur, les battement du coeurs sont là pour transmettre de la nourriture et pour aucune autre raison !
    Une cellule ne meurt pas 30 secondes après que le coeur se soit arrêté de battre, une cellule tient à sa vie et résiste le plus longtemps possible. Entendre ce qui se passe autour de soi est tout à fait possible, et il n’y a rien de mystique là-dedans. En revanche, quelques minutes voire heures plus tard, toutes les cellules meurent de faim, et aucune cognition n’est possible à ce stade.
    Bref, vous êtes tous des débiles, et mon commentaire va être effacé de toute façon, donc : vous venez de lire l’avis d’un quasi-génie au q.i de 143 points, et vous feriez mieux d’écouter mon sens de la logique plutôt que celle des attardés.
    [admin : Tragique qu’un “quasi-génie” ne sache pas interpréter un blog]

    • Julien dit :

      Un quasi génie ne devrait il pas avoir un peut de modestie? Tu nous prouve juste qu’un Qi de 143 ne rime pas forcément avec intelligence. Vous venez de lire un commentaire d’un homme banal au Qi banal

    • Amie dit :

      C’est quoi un quasi génie ? Peux-tu nous donner une définition ? Pense-tu vraiment qu’aucune autre personne intelligente avant toi ne s’est posé la question de la vie après la mort ?

    • Suret dit :

      Mon QI relève de la taille d’un demi petit pois…..j’en suis fort aise lorsque je lis les commentaires d’un QI de 143 points nommé…..
      Vous avez dit???admin?????

  2. Antidébiles dit :

    Modération xDDD Classique, les débiles n’aiment pas la libérté d’expression, puisqu’ILS NIENT LA RÉALITÉ !! Crétins sans cervelles !
    [admin : La modération ne laisse pas passer un commentaire lorsque ce dernier est insultant, celui-ci pourrait passer à la trappe, mais laissons les internautes juger de votre “quasi-génie”. Et votre premier commentaire a été publié, aucune censure ou quoique ce soit, à peine 1 minutes après sa publication vous vous plaignez, la modération n’est pas 24/7 après les commentaires]

  3. Cuicui dit :

    Ça doit être dur d’être un génie et d’être le seul à le savoir
    Signé
    qi 140++

  4. Atlas dit :

    Même moi qi de 0 absolu je te dis que c’est débile ce que tu dis, si tu es autant génie que tu le dis tu dois avoir du potentiel, alors élargis ton esprit…
    Calme ton ego parce que tu passe pour un sal c**, alors que tu pourrais tellement découvrir de nouvelles choses ! Genre des sentiments et les gens égocentrique on a pitié d’eux généralement.. Et ca pourrait t’aider dans ton milieu professionnel !
    Dis toi ce que dirait Einstein, ce véritable génie qui a découvert l’existence des ondes gravitationnelles, des dizaines d’années à l’avance.
    Ah oui et si tu l’as pas vu regarde Dr Strange.. Peace :)

  5. Inconnu dit :

    Bah monsieur le génie à la logique imparable ainsi que le modérateur lui ayant répondu, comment expliquer vous que des personnes entrain d’être réanimé ayant les yeux fermer, arrive a décrire des gestes et autre action se passant dans la pièce où il se situe ainsi que dans la salle d’à côté alor? Je suis sur que quand la science réussira à prouver clairement une vie après la mort, vous retournerer votre veste. Mais de toute façon les scientifiques servent seulement à démontrer le fonctionnement des choses terrestre et non au delà. Et ce n’est pas être débile que de croire à quelque chose qui n’a point était prouver scientifiquement ;) On verra bien quand on sera mort.

  6. IIXII dit :

    Pour être considéré comme un génie il faut avoir 160 de Qi ou plus. En gros, il faut avoir le maximum mesurable sur le test de wechler; 143 est enncore loin du genie. Kasparov, Newton, Daniel Tammet(actuel), voilà des génies, toi tu es simplement une personne avec un Qi très élevé. Cependant celà ne te donne pas le droit de prendre un ton arrogant avec les autres, pas plus que posséder des connaissances théoriques sur la cellule ne t’en donne le droit. J’ai personnellement 209 sur l’échelle de Cattell et ne m’estime pas supérieur aux autres pour autant, je ne considère pas non plus ce score comme m’autorisant à prendre les gens de haut, comme tu le fait. Ça va peux être t’étonner mais j’ai même des amis au Qi dans la moyenne, parfois aussi ils m’apprennent des choses, me transmettent des connaissances et leçons de vie.

    Par ailleurs j’aurais pluseieurs remarques à l’indcidu qui prétend que percevoir des choses dans d’autres pièces et incroyable, une preuve d’une vie après la mort:

    1 Demande toi si celà est prouvé
    2 En l’admettent, ne pourrais ce pas être une perception d’ondes sonores qui restituent le mouvement et la forme?Quels sont les éléments de réalité rapportes? Correspondent ils à une perception par les 5 sens ou seulement quelques uns? La meilleure preuve serait une restitution exactes de l’aspect visuel de personnes présentes d’en d’autres pièces; autant sur le plan des formes, des textures que des couleurs.

    3 Qu’est ce qui prouve que ce post n’est pas une simple opération de propagande afin de rassurer les personnes qui y viennent ayant peur de la mort.

    4 Admettons que l’auteur soit de bonne foi, qu’est-ce qui prouve que son jugement n’est pas altéré par ses propres désirs et esperences.

    Ce post est donc à prendre avec des pincettes… Toutefoos j’aimerai, comme bien d’autres qu’il soit vrai: 80, 143, 209, ca ne fait aucune différence une fois notre corps sous terre, pourrissant, rongé par les verres.

  7. Rouet dit :

    Vous me faites tous bien rire à vous comparer le zizi et le Q.I
    Ici il n’est pas question de jugement mais de rapport d’étude scientifique. Un résultat scientifique n’est pas forcément la vérité puisque par le passé on s’est rendu compte à maintes reprises qu’en fonction de la prise des données de départ le résultat s’en trouve modifié.
    Ce qui compte ce n’´est pas de débattre si Oui ou non une forme de conscience subsiste bien après le décès d’une personne.
    L’important c’est la recherche. De l’histoire on aura appris en tout cas que plus les gens et même les confrères scientifiques crient à l’escroquerie et plus l’étude s’avère correcte.
    On aura en tete (pour les moins cultivés): Einstein est la preuve de l’existence des molécules, Galilée et la forme de la terre, etc.
    Alors au lieu de vous pourrir sur internet étudiez et faites part des résultats aboutis de vos recherches et il se peut qu’un jour nous soyons fixés à ce sujet.
    NB: je pense que quiconque traite quelqu’un d’imbécile et de vente d’un qi (qui pour ma part ne me semble pas très élevé car assez banal) de génie n’est rien d’autre qu’un nombriliste qui devait être le 1er de sa classe mais qui ne fera jamais rien de sa vie car pendant qu’il perd son temps à se masturber le cerveau, les autres se posent des questions qui aideront à résoudre certains des grands mystères de l’univers et que les autres y vivront en harmonie.

  8. jérèmie dit :

    je pense que se que nous percevons, n’est qu’une partie de la réalité, s’est que nous nommons le rationnel et je suis convaincu qu’ils subsistent des réalités qui outrepassent l’entendement donc le QI me parait un peu insignifiant face à notre vulnérabilité de la connaissance. les sciences avérées ne peut donner toute les réponses à nos interrogations. je trouve les scientistes agaçant.

  9. Sophiucus dit :

    L’étude que mentionne l’article du daily mail sur lequel vous basez le vôtre est très insuffisante pour pouvoir émettre l’hypothèse sérieuse de l’existence d’une vie après la mort. Le docteur Parnia a un peu de mal si j’en crois vos citations a analyser objectivement les résultats de son étude, et que cela a pu induire en erreur votre prise de position et vous a conduit a faire des affirmations fausses. Alors voici quelques précisions pour que vous ne pensiez pas que je m’oppose par principe au contenu de ces quelques paragraphe et pour remettre certaines vérités à leur place:

    D’abord, l’objectif de cette étude était de déterminer si l’on pouvait admettre que la conscience des patients et la perception de leur environnement après l’arrêt du cœur étaient conservés. C’est une nuance importante car on ne parle pas de mort cérébrale et donc pas de la mort définitive. On ne parle pas non plus de “vie après la mort” au sens ésotérique mais simplement de continuer à percevoir des choses autour de soi alors que les fonctions du corps sont à l’arrêt et ne peuvent plus rien transmettre au cerveau.

    La mise en perspective des chiffres:

    -le nombre de 2060 patients ne correspond que au nombre de cas recensés d’arrêt cardiaques dans cinq hôpitaux britanniques et américains. Ce n’est donc même pas le nombre de patients étudiés sur le sujet de l’EMI, mais simplement un dénombrement des personnes correspondant au profil intéressant les chercheurs dans les lieux où se faisaient l’étude.

    -Sur ces 2060 patients seuls 330 ont survécu. On réduit donc le nombre de sujets à 1/6 du chiffre annoncé de base. Cela rend aussi le potentiel d’échantillon de population étudiable très insuffisant pour exprimer une généralité.

    -De ces 330 patients, seuls 140 ont accepté et étaient en état de répondre au questionnaire portant sur des potentiels souvenirs qui auraient pu survenir pendant l’état de mort clinique. Donc très concrètement, cette étude concerne réellement 140 personnes donc environ 1/15 de ce qui est annoncé dans votre introduction.

    -De ces 140 patients seuls 55 ont relaté des souvenirs et des sensations de nature et d’intensité très variables. Cela fait donc 1/37 des 2060 au départ de cas intéressants pour la question étudiée.

    -Sur ces 55 témoignages, 46 cas correspondaient à des hallucinations avérées (perception de la présence de proches vivants non-présents dans la pièce etc…). Ça nous laisse 1/229 des 2060 de départ et 1/15 des 140 personnes qui ont accepté de répondre au questionnaire de l’étude.

    -Sur les 9 cas restants, l’échelle de Greyson (qui définit l’intensité des EMI chez les patients et qui était employée par l’étude) n’a pu être appliquée que sur 7 d’entre eux.

    -Malheureusement, sur ces 7 patients, 2 d’entre eux ont affirmé avoir des sensations visuelles ou auditives, qui sont les seules sur lesquelles on peut réaliser une contre-enquête car ce sont les seules que l’on peut vraiment vérifier. Ça fait donc 1/70 pour les 140 concernés par l’étude sur l’EMI et 1/1030 pour les 2060 recensés.

    Bilan des opérations: sur 2060 cas, il y en a 1920 pour qui on ne sait tout simplement pas si ils pensent avoir gardé des souvenirs de ce qui s’est passé lors de leur arrêt cardiaque. 85 qui ont affirmé n’avoir aucun souvenir. 46 qui ont affirmé avoir eu des sensations mais pour qui on a pu prouver que c’est faux. 7 pour lesquelles on ne pourra jamais vérifier si oui ou non leur expérience était réelle ou pas. Et enfin 2 pour lesquelles on peut vérifier la crédibilité du témoignage.

    L’une de ces deux personnes étant décédée avant l’entrevue sensée permettre aux scientifiques de confirmer les souvenirs des patients, un seul cas a donc pu être vérifié de manière “rigoureuse” (entre guillemets puisque l’étude ne précise pas le délai entre le moment de l’étude et celui de l’entrevue, ce qui est tout de même important lorsqu’on sait que le cerveau peut fabriquer ses propres souvenirs, et surtout lorsqu’il s’agit d’un moment assez lointain, et qu’on aurait pu l’informer dans ce laps de temps de ce qui s’était passé pendant son arrêt cardiaque).

    Ça fait donc une personne sur les 2060 prévues au départ pour qui l’étude a pu être menée jusqu’au bout. Cette personne a ensuite relaté plusieurs fois ses souvenirs, en ajoutant à chaque nouvelle version des détails qui n’étaient pas présents dans la version de départ, ce qui est très inquiétant pour la cohérence du témoignage et don de sa crédibilité.

    Nous avons là une étude pour laquelle il n’y a eu qu’un seul cas pertinent sur plusieurs milliers. Un cas dont on peut fortement remettre la crédibilité en question. Une étude pour laquelle on ne dispose pas de toutes les informations nécessaires pour en faire une analyse complète. Dont l’objet de recherche ne permet pas de déterminer au départ de la présence d’une vie après la mort.

    Je n’ai pas à en dire plus je crois, j’espère que ces informations ont pu vous aider et que vous en tiendrez compte pour une révision de votre article. Je me suis basé moi-même sur un article de allô docteurs qui reprend les données de l’étude en question, pour être parfaitement transparent, je mettrais bien le lien de la source mais je ne sais pas si c’est permis ici.

    bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *