10 signes qui montrent que votre dépendance des médias sociaux commence à contrôler votre vie

dépendance des médias sociaux

1. Vous vérifiez votre téléphone avant même de sortir du lit

Vos pieds n’ont même pas touché le sol, mais votre esprit récemment reposé est déjà exposé aux flux de nouvelles et aux notifications. Cela vous semble-t-il très sain ?

2. Vous amenez votre téléphone avec vous à la salle de bain

Pour la plupart d’entre nous, notre pause salle de bain est l’une des rares fois où nous pouvons vérifier tout ce que nous avons manqué. Sans votre téléphone, est-ce que vous passeriez plus de temps à faire votre toilette ?

3. Vous ne vous souvenez pas de la dernière fois où vous êtes allé n’importe où, par choix, sans votre téléphone

Essayez maintenant d’y penser. Si rien ne vous vient à l’esprit en 10 secondes ou moins, vous avez un problème, et votre corps a besoin d’une pause de cette exposition continue.

4. Vous vous perdez régulièrement dans les flux, vous oubliez complètement le message ou la notification que vous êtes venu vérifier

Vous avez peut-être ouvert Facebook pour la quatorzième fois aujourd’hui pour obtenir l’adresse de votre ami Katie pour la soirée de ce soir, mais entre temps, vous vous êtes perdus dans les flux divers et variés.

5. Vous avez lu et regardé trop de choses dont vous n’avez aucun intérêt et qui n’ont aucune incidence sur votre vie

C’est formidable d’être informé, mais est-il vraiment important que vous sachiez maintenant comment ils fabriquent des Lego?

6. Vous relisez et vérifiez plusieurs fois vos publications Facebook, Tweets et Instagram mieux que vous ne le faisiez avec une rédaction à l’école.

Je sais que le nombre de mots est sensiblement plus court, mais votre avis de 140 caractères sur l’épisode de la nuit dernière de The Bachelor est-il vraiment intéressant ? Mettez le même accent sur les choses qui comptent et vous arriverez probablement à un point où vous ne voudrez plus regarder le spectacle.

7. Vous n’êtes pas une entreprise, mais vous pré-planifiez et planifiez vos publications pour un engagement maximal

Les analyses sont géniales, mais si obtenir un certain nombre de sympathisants sur votre prochaine publication est aussi important pour vous qu’étudier comment maximiser ses chances de frapper votre cible, une réflexion personnelle est nécessaire.

8. Vous déprimez lorsque quelque chose que vous publiez ne reçoit pas la réponse que vous avez espérée

C’est une chose de déprimer un peu lorsque vous publiez quelque chose de sincère sur une question urgente dans l’espoir de susciter une discussion ou une prise de conscience et que cela se produit. Mais c’est tout autre chose lorsque votre moral baisse tout simplement parce que votre nouvelle photo de profil n’a recueilli que 41 personnes, tandis que votre précédente a dépassé les 100.

9. Votre humeur s’améliore considérablement lorsque quelque chose que vous publiez obtient une meilleure réponse que vous ne l’aviez jamais espéré

Il est naturel de profiter d’une attention plus positive sur quelque chose que vous prévoyez, mais c’est un signe clair que les médias sociaux affectent trop votre humeur lorsqu’un poste populaire vous transporte. Trouvez des moyens d’éviter de laisser votre bonheur être subordonné à des résultats externes.

10. Vous commencez à vous interroger et à re-penser les messages existants qui fonctionnent mal.

Vous appuyez sur le bouton “Post” et vous vous sentez bien, mais 30 minutes plus tard, quand il a été liké seulement par votre tante Shirley, vous le relisez pour savoir ce qui a causé une telle catastrophe.

Source : Collective-Evolution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *