Après une minute d’écoute, cet algorithme peut imiter une voix !


L’algorithme mis au point par la société canadienne Lyrebird est capable de reproduire n’importe quelle voix à partir de l’écoute d’un enregistrement d’une minute seulement. C’est une véritable prouesse qui pose néanmoins certaines questions.

Lyrebird a publié des extraits audio imitant le président des États-Unis Donald Trump via SoundCloud et il faut reconnaître que le résultat est stupéfiant. La start-up canadienne indique que l’algorithme en question est paramétré pour ne pas répéter les mots, mais bel et bien pour cloner une voix.

Cette technologie qui se nomme Eerie Tech suscite des questions sur sa potentielle dangerosité. Reproduire aussi facilement une voix pourrait avoir des incidences négatives sur la diplomatie internationale ainsi que sur la vie privée de n’importe quel citoyen ! Avec un tel concept, nous sommes à des années-lumière des imitateurs humains, dont le but est généralement de faire de l’humour.

La société Lyrebird tente de justifier cette mise en ligne par un discours militant visant à sensibiliser les personnes et démonter le fait que les enregistrements audio peuvent aujourd’hui avoir un poids juridique :

« En lançant publiquement notre technologie et en la mettant à la disposition de tous, nous voulons nous assurer qu’il n’y aura pas de tels risques. Nous espérons que tout le monde sera bientôt conscient qu’une telle technologie existe et que la copie de la voix de quelqu’un d’autre est possible.

Plus généralement, nous voulons attirer l’attention sur le manque de preuves que les enregistrements audio pourront représenter dans un proche avenir. »

Un projet assez similaire de chez Adobe avait déjà été lancé fin 2016. Baptisé VoCo, celui-ci avait quant à lui besoin d’un enregistrement de 20 minutes pour pouvoir imiter une voix. Ce type de technologie peut être perçu pour beaucoup comme un moyen supplémentaire à disposition des arnaqueurs d’Internet afin de mener leurs activités frauduleuses de type broutage ou chantage par exemple.

Sources : CBCSiècle DigitalTNW via SciencePost


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *