Quelqu’un dénude et attache les gens à des lampadaires dans une ville mexicaine et personne ne sait pourquoi

La semaine dernière, la police de Puerto Vallarta, une station balnéaire mexicaine, a signalé au moins 11 cas de personnes complètement dépouillées de leurs vêtements, attachées à des lampadaires et dont la lettre “R” était rasée sur le dos de la tête. Jusqu’à présent, personne ne sait qui a orchestré ces attaques et pourquoi, puisque les victimes refusent toutes de parler.

La police a commencé à recevoir des appels concernant des hommes nus attachés à des lampadaires dans différents quartiers de Puerto Vallarta lundi dernier. Entre 21h26 le lundi et 1h29 le mardi, quatre hommes ont été découverts dans des circonstances similaires. Ils avaient tous été déshabillés, avaient des bleus sur les fesses comme s’ils avaient été giflés à plusieurs reprises, ils étaient attachés à des lampadaires à divers carrefours de la ville et ils avaient tous la lettre “R” rasée sur l’arrière de leur tête. Les autorités ont annoncé qu’elles avaient ouvert une enquête, mais elles ne savaient pas que ces quatre cas étaient seulement le début.

Le mercredi 26 septembre, d’autres rapports d’hommes nus attachés à des lampadaires autour de Puerto Vallarta ont commencé à arriver, et entre 23h19 et 23h45, six autres personnes ont été découvertes dans les mêmes conditions que les quatre personnes trouvées les deux jours précédents. Ils étaient tous complètement nus, avec les fesses marquées et un “R” rasé à l’arrière de la tête, et ils étaient tous attachés à des lampadaires.

ville mexicaine

Photo : El Informador

À une exception près, un homme qui prétendait avoir été enlevé de chez lui par des inconnus, emmené dans une ferme et battu, toutes les autres victimes ont refusé de coopérer avec la police. Soit elles ne voulaient pas révéler le nom des personnes qui leur avaient fait cela, soit elles disaient ne rien se souvenir, et l’un des hommes s’est enfui dès qu’il a été libéré.

Sans témoignages et sans indices sur les raisons pour lesquelles ces hommes ont été punis de la sorte, la police et les médias locaux ne pouvaient que spéculer. Une explication serait que ces hommes étaient soupçonnés d’être des voleurs et qu’ils ont été punis par des justiciers locaux fatigués que la police ne fasse pas son travail. Le “R” rasé à l’arrière de leur tête signifie très probablement “rat”, comme on appelle parfois les voleurs. Mais tout comme en anglais, “rat” est aussi l’argot de “mouchard”, ce qui pourrait être l’œuvre d’un cartel du crime qui enseignerait à ces hommes à ne pas se taire et à envoyer un message clair aux autres. La dernière théorie est qu’il pourrait s’agir d’un conflit entre gangs rivaux.

Il convient de noter que ces 10 cas ont été signalés par la police, mais qu’il y en a peut-être eu encore plus. Une chose est sûre, jusqu’à présent, le mystère des hommes nus de Puerto Vallarta est loin d’être résolu.

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *