Bruges : ne m’appelez plus jamais «marché de Noël»

Bruges

La polémique enfle en Belgique. À un peu plus d’un mois des fêtes, la Venise du Nord a décidé d’organiser pour la deuxième année un «marché d’hiver» en lieu et place de celui de Noël. Un terme plus «neutre», de l’avis des commerçants.

«Vous ne pouvez plus parler de “marché de Noël” à Bruges», titre La Libre Belgique le 30 octobre. La ville flamande a effectivement décidé pour la deuxième année d’abandonner le terme «Noël» pour ses festivités de décembre. «Avec cette dénomination, nous voulons adopter une position neutre», a déclaré Piet Vanderyse, membre de la fédération des commerçants de Bruges, au quotidien flamand Het Laatste Nieuws. «C’est déjà la deuxième année que nous utilisons cette appellation et nous ne comprenons pas d’où vient cette soudaine indignation», ajoute-t-il.

Des élus sont effectivement montés au créneau, à l’image du sénateur Pol Van Den Driessche, du parti régionaliste et nationaliste flamand de la Nouvelle Alliance flamande (N-VA), qui s’émeut : «Inimaginable comment certains veulent même faire disparaître nos traditions les plus anciennes avec une interprétation particulièrement stupide du concept de “tolérance”.»

«Se débarrasser de nous», s’offense laconiquement le secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration et membre du N-VA, Theo Francken.

La Libre Belgique précise pour sa part que Bruges n’est qu’une ville parmi d’autres à avoir décidé d’abandonner l’expression «marché de Noël» : tel est également le cas de Bruxelles, d’Anvers, de Gand ou d’Hasselt.

Source : RT

1 Commentaire

  1. delohen

    je pensais les flamands fiers de leurs origines et traditions….ils sont bien faibles pour agir ainsi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *