Un énorme bloc de glace est tombé du ciel !

Chose très inhabituelle : au début du mois de novembre, tôt le matin, un agglomérat de glace de plusieurs dizaines de kilogrammes s’est écrasé dans un champ, près de la maison d’un habitant d’une commune de Seine-Maritime (Auffay). Pas de blessé, mais de belles frayeurs. S’il est possible que ce bloc de glace se soit détaché de la carlingue d’un avion, il est également possible qu’il se soit formé en altitude, dans des conditions de ciel clair à faiblement nuageux. C’est ce que l’on appelle un méga-cryométéore.

Si ce bloc glacé avait percuté une maison, une voiture ou même un passant, l’histoire aurait été plus tragique et aurait certainement connu une plus grande diffusion par les médias. Heureusement, il s’est contenté de tomber dans un champ en formant un bel impact dans la terre. La glace était pour partie enfoncée dans le sol et pour partie expulsée en plusieurs morceaux autour du point d’impact, ce qui témoigne de la force dégagée par la collision. L’homme âgé de 41 ans se situait à proximité et aurait même pu en ressentir le “souffle”. Après s’être remis de ses émotions et avoir contacté la gendarmerie, il a également contacté Météo-France qui devrait analyser les échantillons et peut-être lever le mystère de l’origine de cette glace (via une analyse isotopique ou de trace de certains composés).

bloc de glace

Néanmoins, ce genre de phénomène n’est pas inédit et s’est déjà produit, même s’il reste très rare on dispose de plusieurs recensements à travers le monde (Argentine, Europe, Amérique du Nord, Inde, Japon, Australie…). Ces gros blocs de glace qui tombent du ciel alors que les conditions météorologiques peuvent être excellentes (soleil, peu de nuages…) sont appelés « méga-cryométéores ».

Quelle origine à ce phénomène ?

Leurs conditions de formation restent à l’heure actuelle encore bien mystérieuses. Certains pensent qu’ils proviennent de l’espace, sorte de comète qui parvient à toucher terre avant d’avoir été complètement évaporée. D’autres, que ce sont des amas de glace qui se forment sur la carlingue des avions dans des conditions de givrage intense et qui se détachent ensuite pour tomber au sol une dizaine de minutes plus tard. Cela dit, on rapporte de tels évènements avant le début de l’aviation, bien qu’une partie de ces rapports est difficile à vérifier. Enfin, il se pourrait également qu’ils soient formés par d’importantes turbulences à la frontière entre la troposphère et la stratosphère (appelée tropopause). Pourtant, de telles turbulences ne sont pas inhabituelles comparées à l’occurrence de cryométéores. La faible fréquence de ce phénomène ne motive pas de nombreuses recherches à ce sujet et il est probable que ces objets singuliers que sont les mega-cryométéores gardent leur secret encore un bon bout de temps !

bloc de glace

Méga-cryométéore de plus de 10 cm tombé en Espagne. Source : http://rsta.royalsocietypublishing.org/content/roypta/368/1922/3145.full.pdf

Source : Monsieur Météo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *