Salvini annonce le retour des mentions «père» et «mère» sur la plateforme de son ministère

Salvini annonce

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a annoncé ce 10 août la modification des formulaires d’obtention de carte d’identité électronique sur le site web de son ministère. Les mentions «père» et «mère» remplacent «parent 1» et «parent 2».

Nouveau coup d’éclat en Italie pour l’omniprésent ministre de l’Intérieur Matteo Salvini. Celui-ci a annoncé que les mentions «parent 1» et «parent 2», sans précision de sexe qui figuraient sur la plateforme électronique de son ministère permettant d’obtenir une carte d’identité avaient disparu au profit des cases «père» et «mère». L’homme fort de la Ligue – parti membre de la coalition gouvernementale formée avec le Mouvement 5 étoiles – a indiqué cette modification ce 10 août dans une interview au quotidien catholique conservateur La Nuova Bussola Quotidiana.

«On m’a dit que sur le site sur ministère de l’Intérieur, le formulaire pour demander une carte d’identité électronique comportaient [les mentions] “parent 1” et “parent 2”. Je leur ai [les services du ministère] immédiatement fait changer le site afin de restaurer la définition de “père” et de “mère”», a ainsi fait savoir Matteo Salvini, que le plus grand quotidien catholique transalpin, Famiglia Christiana, avait comparé à Satan en raison de sa politique migratoire. «C’est un petit signe, mais je ferai tout ce qui est possible et autorisé par la Constitution», a poursuivi «Il capitano», précisant : «Nous défendrons la famille nucléaire fondée sur l’union entre un homme et une femme.»

Par ce changement de mention, le ministre est accusé de viser les familles homoparentales. Les enfants adoptés par des couples de même sexe devront en effet stipuler dans les cases «père» et «mère» les noms de leurs géniteurs et non plus ceux de leurs représentants légaux. Accusé d’être un “troglodyte” – traduction italienne d’«hommes des cavernes» – par ses détracteurs, Matteo Salvini a répondu avec ironie sur son compte Twitter. «Pour la gauche, défendre le concept de père et de mère c’est être un “troglodyte”. Alors je suis fier d’être un “troglodyte” !», a-t-il ainsi commenté.

Symbole ou véritable changement de paradigme sociétal, les mentions «père» et «mère» n’ont en tous cas pas encore été inscrites sur le formulaire du ministère de l’Intérieur, pour l’instant seulement remplacées par la mention «parents ou tuteur».

Dans le même entretien, Matteo Salvini aborde également ses projets pour la politique familiale italienne. Il a ainsi fait savoir vouloir mettre en place un quotient familial permettant de «récompenser» la natalité des familles transalpines. Preuve que la natalité est au cœur de ses préoccupations, il avait confié ce 29 juillet au quotidien britannique The Times vouloir, avant la fin de son mandat, relancer la natalité italienne. «Un pays où ne naissent pas des enfants est destiné à mourir. A la fin de ce mandat, le gouvernement sera évalué sur le nombre de nouveaux nés plus que sur la dette publique», avait-il souligné.

Source : RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *