Une adolescente a découvert comment faire une énergie propre à l’aide d’un appareil qui coûte 5 $

énergie propre

Maanasa Mendu pense avoir trouvé la solution pour rendre l’énergie éolienne et solaire abordable.

Jeudi dernier, Mendu (âgée de 13 ans et originaire de l’Ohio), a remporté le grand prix à Discovery Education 3M Young Scientist Challenge pour son travail dans la création d’un design rentable de «feuilles solaires» pour créer de l’énergie. En plus de gagner le titre de meilleur jeune scientifique de l’Amérique, elle a remporté 25 000 $ pour son succès.

Les feuilles, conçues pour aider à développer des zones nécessitant des sources d’énergie moins coûteuses, coûtent environ 5 dollars à fabriquer.

Au cours des trois derniers mois, Mendu et neuf autres finalistes ont travaillé sur leurs projets aux côtés d’un mentor fourni par 3M.

Mendu a été inspirée pour trouver une façon moins coûteuse de produire de l’énergie après avoir visité l’Inde, où elle a vu beaucoup de personnes qui n’avaient pas accès à l’eau potable et à l’électricité de manière correcte. À l’origine, son intention était d’exploiter uniquement l’énergie éolienne.

Voici à quoi ressemblait le produit lorsque Mendu est entrée dans la compétition :

énergie propre

Maanasa Mendu via YouTube

Mais en cours de route, Mendu, avec l’aide de son mentor de 3M, Margauz Mitera, s’est déplacée vers un autre type de collecte d’énergie. S’inspirant de la façon dont les usines fonctionnent, elle a décidé de se concentrer sur la création de feuilles solaires qui exploitaient l’énergie vibratoire.

Voici comment cela fonctionne : ses «feuilles» peuvent absorber l’énergie des précipitations, du vent et même de la lumière du soleil à l’aide d’une cellule solaire et d’un matériau piézoélectrique (la partie de la feuille qui reprend les vibrations). Ceux-ci sont ensuite transformés en énergie utilisable.

Voici à quoi ressemblait le produit fini :

énergie propre

Courtesy 3M

Maintenant que la compétition est terminée, Mendu a déclaré qu’elle voulait perfectionner le prototype et mener de plus en plus de tests afin qu’un jour, elle puisse le commercialiser.

Source : Futurism

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *