Sur la disparition du champ magnétique de la Lune


Si on prenait une boussole pour aller sur la lune aujourd’hui, ça ne marcherait pas parce quelle n’a pas de champ magnétique. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Les scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont déterminé le moment de la disparition de cette dynamo lunaire. Ils affirment qu’à un moment du cycle de vie de la Lune, il y a des milliards d’années, son champ magnétique était probablement plus fort que celui de la Terre aujourd’hui.

À un certain moment du cycle de vie de la lune, le champ magnétique et la dynamo lunaire qui l’a créée se sont éteints. Les scientifiques du MIT ont déterminé le moment de la disparition de la dynamo lunaire à environ 1 milliard d’années. La découverte renforce également une théorie sur ce qui l’a conduit dans sa phase finale. Cette théorie est celle de la cristallisation du noyau.

Lorsque le noyau s’est cristallisé, le fluide chargé électriquement du noyau liquide fut vigoureusement remué pour produire la dynamo. Les chercheurs indiquent qu’ils ont découvert que le champ magnétique de la Lune s’est arrêté il y a entre 1 et 1,5 milliard d’années et qu’il était alimenté de la même façon que celui de la Terre.

L’équipe dit qu’en découvrant quand le champ magnétique s’est arrêté, on pourrait comprendre ce qui cause la dynamo lunaire, car toutes les théories sur la façon dont elle a été générée avaient une durée de vie différente. L’équipe a examiné des échantillons de roches lunaires recueillis par les astronautes à l’époque du programme Apollo. Les roches qui ont été expulsées au début du cycle de vie de la Lune comportaient des grains microscopiques alignés sur le champ magnétique de la Lune, ce qui a permis de conserver un enregistrement de ce champ.

Toujours selon l’équipe, les trois derniers milliards d’années de l’histoire lunaire restent un mystère car il y a peu de traces rocheuses qui en témoignent. Les scientifiques pensent qu’il y a environ 1 milliard d’années, il y a eu un énorme impact avec la lune qui a fait fondre la roche et l’a recollée ce qui a fait perdre une grande partie de l’ancien enregistrement magnétique. Les roches après l’impact ont adopté une orientation aléatoire, ce qui suggère l’absence de champ magnétique. La datation radiométrique des roches a donné une idée du moment où le champ magnétique a cessé.

L’étude publiée le 1e janvier dans Science Advances : The end of the lunar dynamo et présentée sur le site du MIT : Scientists pin down timing of lunar dynamo’s demise.

Image d’entête : de nouvelles analyses des roches lunaires ont démontré que l’ancienne Lune générait un champ magnétique de dynamo dans son noyau métallique liquide (la coquille rouge la plus intérieure). (Hernán Cañellas/ Benjamin Weiss/ MIT)

Lire aussi : Écoutez le son du champ magnétique de la Terre heurté par une tempête solaire

Source : GuruMeditation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *