Les scientifiques vont réanalyser la structure mystérieuse à l’intérieur de la grande pyramide


Il y a des structures à l’intérieur de la grande pyramide qui sont restées cachées pendant des milliers d’années.

La grande pyramide de Gizeh a gardé ses secrets intérieurs pendant des milliers d’années.

Malgré le fait que des équipes d’experts multidisciplinaires ont étudié les pyramides de Gizeh pendant des décennies, nous n’avons toujours pas été en mesure de comprendre pleinement les structures majestueuses qui ont pourtant été construites pendant la quatrième dynastie d’Égypte.

Parmi les trois grandes pyramides de Gizeh, celle de Khéops est la plus impressionnante. Ce n’est pas seulement parce que c’est la plus haute pyramide égyptienne jamais construite, et ce n’est pas parce qu’elle est la plus ancienne, que l’honneur revient à la pyramide de Djéser à Saqqarah.

La grande pyramide de Gizeh est la plus étonnante parce que c’est la plus unique pyramide d’Égypte : c’est la seule pyramide à huit faces dont la construction a été confirmée, c’est la seule pyramide d’Égypte qui possède des passages ascendants et descendants, et son intérieur – bien qu’exploré – continue de cacher des mystères dans les structures mêmes.

C’est pourquoi les experts ont cherché à scanner l’intérieur de la pyramide avec un équipement de pointe.

Une de ces études a été réalisée il y a peu de temps et a révélé des anomalies cachées, jusqu’alors inconnues, à l’intérieur de la grande pyramide de Gizeh.

Des experts du monde entier, dont des scientifiques de l’université de Nagoya et de l’Organisation de recherche sur les accélérateurs de haute énergie, ont annoncé précédemment la découverte d’une cavité inconnue, d’au moins 30 mètres de long, située juste au-dessus de la chambre du roi. La découverte a été faite grâce à la radiographie par muons. La découverte a été rapportée dans le journal Nature en novembre 2017.

Depuis que l’étude a été publiée dans Nature, une autre enquête a confirmé l’existence de la cavité, révélant que la pyramide cache en effet beaucoup de ses secrets.

En dépit de données confirmant ces affirmations, certains chercheurs en Égypte restent très sceptiques quant à cette affirmation. Le gouvernement égyptien a maintenant demandé au président de l’Université internationale Higashi Nippon d’Iwaki, Sakuji Yoshimura, de vérifier les affirmations selon lesquelles il existe ou non une structure cachée à l’intérieur de la pyramide.

“La cavité découverte précédemment est bien trop grande d’un point de vue archéologique”, a expliqué Yoshimura, qui dirige le projet d’étude global impliquant d’autres universités.

“Nous sommes très désireux de vérifier les découvertes”.

Les chercheurs ont maintenant pour objectif d’étudier à nouveau la structure à l’aide des rayons cosmiques, ce qui, espérons-le, leur permettra de confirmer – ou de nier – l’existence d’une structure cachée à l’intérieur de la pyramide.

Comme l’a révélé ASAHI, Tadahiro Kin, professeur associé de métrologie des rayonnements à l’université de Kyushu, et d’autres experts dans le domaine, vont étudier et scanner la grande pyramide de Gizeh avec une méthode appelée radiographie muonique, qui est similaire à l’imagerie par rayons X.

Les muons sont des particules subatomiques produites lorsque des protons et d’autres rayons cosmiques frappent l’atmosphère terrestre.

Les muons sont capables de traverser le substratum rocheux d’une épaisseur d’un kilomètre, cependant, le nombre de muons qui pénètrent les objets peut varier en fonction de facteurs tels que la densité et l’épaisseur.

La radiographie par muons permettra aux scientifiques de mesurer la concentration des blocs de pierre utilisés pour construire la pyramide.

Les chercheurs utiliseront un détecteur de muons nouvellement développé qui devrait fonctionner pendant un mois entier, placé à l’intérieur de la “chambre de la Reine”, une structure située dans la partie inférieure de la gigantesque pyramide.

En plus de la radiographie par muons, les chercheurs utiliseront les données recueillies par les relevés des drones.

On estime que la grande pyramide de Gizeh a été construite avec plus de 2,3 millions de blocs de pierre et qu’elle pèse environ 6,5 millions de tonnes.

Il y a trois chambres connues à l’intérieur de la pyramide, bien que les experts affirment que beaucoup d’autres pourraient rester cachées profondément dans la structure.

La nouvelle étude de la pyramide devrait durer jusqu’à l’été, et nous pouvons nous attendre à ce que les résultats soient publiés d’ici l’automne.

Lire aussi : 3 vidéos montrant l’intérieur de la grande pyramide de Gizeh

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *