Le clonage humain arrivera dans une dizaine d’années

clonage-humain

Les scientifiques se préparent secrètement à cloner des êtres humains d’ici une décennie. Des discussions à huis clos ont eu lieu où 150 des meilleurs scientifiques du monde entier ont discuté de la création d’un génome humain synthétique dans son intégralité.

Les organisateurs de la conférence, qui a eu lieu à la Harvard Medical School de Boston, ont déclaré que les chercheurs veulent synthétiser “un génome humain complet dans un délai de 10 ans”.

Un projet connu sous le nom “HGP-Write : Test de grands génomes synthétiques dans des cellules”, porte sur l’HGP 2003 (Human Genome Project), qui était d’établir la composition du génome humain.

Bien que le clonage classique doit provenir du véritable ADN, le clonage synthétique utiliserait l’ADN synthétique et ne nécessiterait pas de source naturelle.

Les bébés éprouvette pourraient devenir une norme à l'avenir

Les bébés éprouvette pourraient devenir une norme à l’avenir

Cela a incité certaines personnes à argumenter qu’ils pourraient créer une civilisation élitiste.

Laurie Zoloth, bioéthicien à l’université Northwestern, et Drew Endy, un bioingénieur à l’université de Stanford, ont déclaré : “Serait-il OK, par exemple, de séquencer puis synthétiser le génome d’Einstein ? Si oui, combien de génomes d’Einstein devraient être faits et installés dans les cellules, et qui pourraient les faire ?”

Les scientifiques se penchent sur la façon de créer le génome

Les scientifiques se penchent sur la façon de créer le génome

Jeremy Minshull, directeur général de DNA2.0, une société de synthèse de l’ADN, a refusé d’assister à la réunion, en disant qu’il est inquiet au sujet de ce que cela pourrait entraîner.

Il a dit : “Notre capacité à comprendre ce qu’il faut construire est si loin derrière ce que nous pouvons construire. Je ne pense pas qu’être en mesure de faire de plus en plus et de moins cher et moins cher va nous faire comprendre ce dont nous avons besoin.”

Le professeur de génétique George Church à Harvard, qui a aidé à organiser la réunion, a déclaré que le but final était non seulement la création d’un «humain synthétique», mais il pourrait également créer des cellules qui ne seraient pas limitées aux humains.

Il a dit : “Ils sont en train de peindre un tableau sans savoir ce qu’il va représenter.”

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *