La plaque sumérienne dédiée au roi Ur-Nanshe, fondateur de la 1ère dynastie de Lagash

plaque sumérienne

Les plaques en relief – très populaires dans la société sumérienne – étaient souvent couvertes d’inscriptions et étaient dédiées aux dieux par des fidèles. Elles étaient généralement fixées au mur du temple à l’aide de clous de pierre insérés par un trou au centre de la plaque.

De nombreuses plaques en relief étaient divisées en registres et représentaient de nombreuses scènes, y compris des libations, un combat entre un héros et un lion, ou des banquets, consacrés à la célébration d’événements historiques et politiques importants.

plaque sumérienne

Plaque perforée d’Ur-Nanshe (détail), roi de Lagash, calcaire, début de la troisième dynastie (2550-2500 av. J.-C.), retrouvée à Telloh (ancienne cité de Girsu). Musée du Louvre

L’une des plaques les plus célèbres était celle d’Ur-Nanshe, un souverain de l’État de Lagash. Cette remarquable dalle de calcaire datant d’environ 2300 avant J.-C., était probablement destinée à être accrochée au mur dans la partie rituelle du sanctuaire. Les dalles de pierre perforées sculptées en bas-reliefs et percées au centre sont des représentations typiques de l’art dédié aux dynasties sumériennes archaïques.

Celle-ci est ornée d’un bas-relief en deux registres. Le registre supérieur représente Ur-Nanshe, le prêtre en chef et roi de la ville-état de Lagash en Mésopotamie méridionale vers 2520 avant J.-C., aidant à apporter des briques de terre sur le chantier et commémorant ensuite l’ouverture du temple de Ningirsu, le dieu protecteur de sa ville.

Vêtu d’une jupe en laine appelée «kaunakes», Ur-Nanshe, est accompagné de son épouse et de ses fils, ainsi que de hauts fonctionnaires, chacun identifié par son nom écrit sur son vêtement.

Le roi était le fondateur et le souverain de la 1ère dynastie de Lagash, une forte dynastie qui régna pendant près de deux siècles sur Lagash, selon l’inscription cunéiforme gravée sur le fond de la plaque.

Le registre inférieur illustre le roi de Lagash assis à un banquet rituel autour d’un verre et à nouveau entouré de ses fils. Sur les 120 dalles de ce type qui ont été découvertes, principalement dans les grandes villes de l’aire culturelle sumérienne, celle-ci a été excavée dans l’ancienne ville de Girsu, centre religieux de l’État.

plaque sumérienne

Ce relief commémore la construction par Ur-Nanshe d’un temple dédié à Ningirsu, dieu tutélaire de la ville de Lagash. Crédit image : Metropolitan Museum of Art, New York

Ce relief ci-dessus a été créé pour commémorer la construction par Ur-Nanshe d’un temple dédié à Ningirsu, un fils d’Enlil et le vrai vrai monarque et la divinité principale de la ville de Girsu. Construire un temple pour les divinités protectrices de la ville était l’une des tâches les plus importantes du souverain de Sumer. Ur-Nanshe a construit un temple à Ningirsu et Gudea fit de même car Ningirsu était son dieu personnel.

À gauche de la perforation sur cette plaque, il y a quatre hommes qui, comme le roi Ur-Nanshe, serrent les mains contre leur poitrine et ce geste donne une expression d’adoration.

Le petit personnage représenté derrière le roi est Anita, l’échanson, qui tient un vase utilisé pour les libations. Sur la même ligne de fond que Ur-Nanshe, se trouve Akurgal et selon l’inscription sur cette plaque en relief, il est le fils et le successeur d’Ur-Nanshe. Au-dessus d’Akurgal il y a un autre homme, Lugalezen, encore un autre fils d’Ur-Nanshe. D’autres personnages sont probablement des parents du roi ou de hauts fonctionnaires.

Selon certaines preuves archéologiques, l’ancienne ville de Girsu est maintenant moderne Tello (Telloh), situé entre le Tigre et l’Euphrate, à environ 20-25 kilomètres au nord-nord-ouest de Lagash dans le sud de la Mésopotamie (maintenant sud de l’Irak). Girsu était alors la capitale de la ville-état de Lagash, dont la richesse était en grande partie due à sa situation sur la route qui menait à la riche plaine de Susa et de là au plateau iranien.

Le zénith de la puissance de la première dynastie de Lagash est diversement daté entre 2500-2360 avant J.-C.et 2500-2271 avant J.-C.

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *