Une interview rare de Nikola Tesla sur les effets d’une communication extraterrestre pour l’humanité

interview rare de Nikola Tesla

Nikola Tesla était l’un des plus grands esprits scientifiques que notre monde ait jamais connu. Bien que mystérieusement absent des manuels scolaires, il a accompli beaucoup de choses au cours de sa vie, découvrant la radio et la télécommande (l’épine dorsale de la technologie actuelle de la NASA) la technologie des drones, les ondes radio cosmiques et plus encore. Il était aussi un grand partisan de l’énergie gratuite et illimitée pour tout le monde.

Tesla a démontré publiquement son premier modèle de robot de travail guidé par ondes radio, dévoilé à de nombreux spectateurs étonnés lors de l’exposition électrique qui s’est tenue au Madison Square Garden, en mai 1898. C’était en première page des nouvelles en Amérique à l’époque. C’était la première fois que des ondes radio étaient utilisées pour guider le mouvement d’un robot ; 11 ans avant que Marconi ne reçoive le prix Nobel pour la découverte de la radio en 1909.

Dans le monde scientifique d’aujourd’hui, peu de gens se souviennent que la plupart de nos physiciens et chimistes pionniers étaient des mystiques. C’est certainement le cas de Tesla, dont l’idée d’énergie libre a été fortement influencée par la philosophie védique. C’est une triste réalité que même une personne aussi brillante que Tesla serait dénigrée en tant que pseudo-scientifique par les chercheurs du courant dominant s’il était vivant et travaillait aujourd’hui.

Tesla n’était pas seulement un partisan de la communication sans fil et de l’énergie. Il croyait aussi que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers ; une conclusion qui est devenue une évidence flagrante, même pour de nombreux scientifiques ordinaires. En fait, lors d’une récente audience du Congrès aux États-Unis, des astronomes américains de haut niveau ont dit au Congrès que la vie extraterrestre existe très certainement, sans aucun doute. Et un certain nombre de scientifiques, de militaires et de politiciens nous ont dit que nous ne sommes pas seuls et que la vie extraterrestre intelligente existe.

Tesla a offert ces remarques dans une interview qu’il a donnée au Time à l’âge de 75 ans :

Je pense que rien ne peut être plus important que la communication interplanétaire. Ça viendra certainement un jour, et la certitude qu’il y a d’autres êtres humains dans l’Univers, travaillant, souffrant, luttant, comme nous, produira un effet magique sur l’humanité et formera le fondement d’une fraternité universelle qui durera aussi longtemps que l’humanité elle-même.

Peu de gens savent qu’en 1899, alors qu’il travaillait dans son laboratoire de Colorado Springs, il a annoncé qu’il avait reçu des signaux radio extraterrestres. La communauté scientifique pensait qu’il était fou, et en fait, les signaux radio cosmiques n’existaient même pas à l’époque. On peut facilement imaginer à quel point Tesla a dû se sentir seul et incompris.

Une étrange réception

En 1899, dans son laboratoire de Colorado Springs, Tesla a entendu des sons rythmiques étranges sur son récepteur radio. La confirmation en 1932 a donné naissance au domaine de la radioastronomie, qui est maintenant utilisé pour décoder et détecter les messages provenant d’étoiles lointaines et d’autres sources célestes mystérieuses. Tesla a écrit :

Je n’oublierai jamais les premières sensations que j’ai ressenties quand je me suis rendu compte que j’avais observé quelque chose aux conséquences incalculables pour l’humanité. J’avais l’impression d’être présent à la naissance d’une nouvelle connaissance ou à la révélation d’une grande vérité. Même maintenant, à certains moments, je peux me rappeler clairement l’incident et voir mon appareil comme s’il était devant moi. Mes premières observations me terrifiaient positivement, car il y avait en eux quelque chose de mystérieux, pour ne pas dire de surnaturel, et j’étais seul dans mon laboratoire la nuit ; mais à cette époque, l’idée que ces perturbations étaient des signaux intelligemment contrôlés ne s’est pas encore présentée à moi.

Les changements que j’ai notés se produisaient périodiquement, et avec une telle suggestion de nombre et d’ordre qu’ils n’étaient traçables à aucune cause que je connaissais à l’époque. Je connaissais bien sûr les perturbations électriques produites par le Soleil, les aurores boréales et les courants terrestres, et j’étais aussi certain que ces variations n’étaient dues à aucune de ces causes. La nature de mes expériences m’empêchait de croire que les changements pouvaient être produits par les perturbations atmosphériques, comme certains l’ont affirmé à la hâte. C’est quelque temps après que la pensée m’est venue à l’esprit que les perturbations que j’avais observées pourraient être dues à un contrôle intelligent. Bien que je ne pouvais pas déchiffrer leur signification, il m’était impossible de penser qu’ils avaient été entièrement accidentels. J’ai l’impression d’avoir été le premier à entendre le salut d’une planète à l’autre. Je ne me contentais pas seulement d’une vision, mais j’avais vu une grande et profonde vérité. (source)(source)

Tesla croyait que les signaux qu’il captait provenaient de Mars. Voici une autre déclaration qu’il a faite sur ce qu’il a trouvé :

D’autres peuvent se moquer de cette suggestion… communiquer avec l’un de nos voisins célestes, comme Mars… ou la traiter comme une plaisanterie pratique, mais j’ai été très sérieux à ce sujet depuis mes premières observations à Colorado Springs… À l’époque, il n’existait pas d’autre usine sans fil que la mienne qui pouvait produire une perturbation perceptible dans un rayon de plus de quelques kilomètres. De plus, les conditions dans lesquelles je travaillais étaient idéales et j’étais bien formé pour ce travail. Le caractère des perturbations enregistrées excluait la possibilité qu’elles soient d’origine terrestre, et j’ai également éliminé l’influence du Soleil, de la Lune et de Vénus. Comme je l’annonçais alors, les signaux consistaient en une répétition régulière de nombres, et l’étude ultérieure m’a convaincu qu’ils devaient émaner de Mars, la planète ayant alors été proche de la terre. (source)

Selon l’American Physical Society Physics, Tesla a conclu que ces signaux, ou cet étrange objet artificiel dont ils proviennent, était en effet extraterrestre, ou un effort pour “communiquer avec la Terre par des êtres étrangers”.

Il s’agissait d’un des multiples incidents au cours desquels Telsa a intercepté ce qu’il croyait être des signaux intelligents provenant de l’espace. Il affirme que même la forme de communication la plus simple (comme l’échange de nombres) pourrait représenter une forme de transmission intelligible à partir d’extraterrestres.

Lorsque je suis tombé sur cette information, j’ai instantanément pensé à ce document de la NSA, qui est un exemple de messages étranges venant de l’espace, comme nous l’expliquons ci-dessous.

Aujourd’hui, nous savons avec certitude que ces signaux sont d’origine extraterrestre, mais on suppose qu’il s’agit d’ondes radio provenant de planètes, de comètes, d’étoiles ou de galaxies ; et non d’ET.

Plus de 30 ans après la confirmation en 1932, une étudiante diplômée du nom de Jocelyn Bell a remarqué des données étranges provenant de son télescope à l’Observatoire de radioastronomie Mullard (MRAO). Après quelques semaines, elle a remarqué que le signal produit ne pouvait provenir d’aucune source naturelle connue, et elle (et son équipe) a exclu toute explication concevable, comme les sources multiples d’interférence humaine, les autres radioastronomes, les radars réfléchis sur la Lune, les satellites en orbite, les signaux de télévision, etc. Rien ne pouvait expliquer ces signaux étranges.

Elle a finalement publié un article dans la revue scientifique Nature, malgré le fait que la source du son, bien qu’ils savaient qu’il était artificiel, n’avait pas été déterminée.

Ces annonces ont provoqué une certaine agitation à l’époque, et aujourd’hui, il est courant que des signaux étranges, déterminés à provenir de sources “non naturelles”, soient détectés. Mais qui sait ce que c’est ?

L’année dernière, des ondes radio étranges provenant de l’extérieur de notre galaxie de la Voie Lactée (ou dans celle-ci) ont complètement confondu les scientifiques.

Sources utilisées :

http://www.aps.org/publications/capitolhillquarterly/200604/history.cfm

http://www.tfcbooks.com/tesla/1901-02-09.htm

Toutes les autres sources sont énumérées tout au long de l’article.

Source : Collective Evolution

1 Commentaire

  1. Juniper

    ça ne vient à l’esprit de personne qu’il avait détecté un ou des pulsars?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *