Ce petit robot ambulant protège une plante posée sur son dos

robot ambulant

Le robot Hexa, créé par l’entreprise Vincross, a été personnalisé par son inventeur : il devient un pot de fleur ambulant, capable de se déplacer au Soleil ou à l’ombre selon les besoins de sa protégée, posée sur son dos.

Tianqi Sun est le fondateur de Vincross, une entreprise au sein de laquelle il a développé le petit robot Hexa. Bien qu’il n’ait que six pattes articulées, le bolide a l’air d’une araignée. Une araignée qui aurait découvert une passion pour le jardinage : Tianqi Sun s’est en effet amusé à modifier l’une de ses machines pour poser une plante sur son dos.

Repérée par The Verge le 12 juillet, cette invention insolite avait déjà été présentée par l’entrepreneur dans une publication de blog en septembre 2017. Il expliquait alors que son idée de déplacer une plante du genre Echeveria à l’aide d’un robot était venue en 2014, lorsqu’il avait observé un tournesol fané qui avait été planté à l’ombre.

Vincross

EN FINIR AVEC LA PASSIVITÉ DES PLANTES

« Les plantes sont passives », notait-il alors, se demandant comment changer cette caractéristique par le biais de la technologie. Grâce à Hexa, la plante Echeveria n’a plus ce problème : le robot se déplace vers un endroit propice si sa plante a besoin d’ensoleillement, ou la cache à l’ombre dans le cas contraire.

Le petit robot peut même jouer avec un être humain si on appuie sur sa carapace, et effectue une sorte de petite danse quand il a besoin de nouvelles réserves d’eau pour la plante qu’il protège.

UNE PETITE DANSE POUR DIRE QUE SA PLANTE A SOIF

« Avec un véhicule robotique, les plantes peuvent expérimenter la mobilité et l’interaction. J’espère que ce projet pourra donner une inspiration à la relation entre la technologie et les paramètres, par défaut, de la nature », conclut Tianqi Sun.

Vexa préfigure-il un futur où toutes les plantes auront leur propre robot, et où nous n’aurons plus besoin de penser à les arroser nous-mêmes ? Encore faut-il que ces robots protecteurs ne subissent pas le même sort que certains petits livreurs de nourriture, maltraités par les humains.

Source : Numerama – Image d’en-tête : Vincross

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *