Le «gang des dindes urbaines» terrorise le Massachusetts

Après avoir été presque effacées de la Nouvelle-Angleterre dans les années 1800, les dindes sauvages prennent leur revanche sur leurs oppresseurs humains, en faisant des ravages dans les rues de Boston et d’autres zones urbaines du Massachusetts. Le nombre de résidents attaqués par les oiseaux agressifs a augmenté de façon spectaculaire l’année dernière, selon la police.

Les dindes sauvages dominaient autrefois les forêts du Nord-Est, mais elles semblaient avoir pris goût aux villes du Massachusetts, où elles trouvaient facilement à manger à côté des bennes à ordures et dans les cours des gens plutôt que dans les bois. Elles sont devenues tellement nombreuses tout en côtoyant les humains que les gens ont commencé à les appeler les «dindes urbaines». On peut les voir se pavaner sur les trottoirs, picorer des objets brillants, bloquer la circulation, courir après de petits animaux de compagnie et dans de rares cas, même attaquer des gens.

dindes urbaines

Et tandis que la plupart des gens rient à l’idée de se faire brutaliser par les dindes, les experts avertissent que les dindes sauvages sont considérablement plus fortes, plus rapides et plus méchantes que celles que nous servons à Thanksgiving. Les mâles sont particulièrement agressifs et n’hésiteront pas à attaquer les humains. Ce n’est rien de personnel, elles ne pensent même pas à nous en tant qu’êtres humains, mais en tant que concurrents, il est donc important de leur faire savoir qui est le chef.

«Les dindes peuvent tenter de dominer ou d’attaquer des personnes qu’elles considèrent comme des subordonnées, et ce comportement est observé le plus souvent pendant la saison de reproduction», a déclaré Marion Larson à Metro Boston, directrice de l’information et de l’éducation à la Division des pêches et de la faune. Au lieu de répondre à la violence avec violence, Larson recommande de charger les dindes en agitant les bras en l’air et en criant «comme un cinglé».

“Les dindes ne veulent pas vraiment nuire aux gens ; c’est simplement lié à leur dynamique sociale au sein du troupeau”, a déclaré le biologiste David Scarpitti. “Elles perdent la perspective que les humains sont des humains et que les dindes sont des dindes. Elles veulent juste affirmer leur domination sur n’importe quoi.”

La police du Massachusetts n’est généralement pas autorisée à éliminer les dindes sauvages, mais dans 5 des 137 cas de dindon signalés au cours des deux dernières années, les oiseaux étaient si agressifs qu’ils devaient être abattus pour des raisons de sécurité publique. Il y avait aussi le cas de 2013 d’une «dinde dérangée» terrorisant une école à Brookline. Elle a été euthanasiée.

Les plaintes au sujet des dindes causant toutes sortes de problèmes au Massachusetts ont bondi au cours des trois dernières années, transformant ce qui était autrefois un problème isolé en une source constante de maux de tête pour les responsables de l’application de la loi et de la santé.

“Elles sont terribles. Chaque année, elles sont plus mauvaises”, a déclaré Tess Bundy, professeur d’histoire à Brookline. “Je pense vraiment qu’elles sont une menace pour la ville.”

“Elles se rapprochent de vous”, a déclaré un autre habitant de Brookline. “On m’a presque pris au piège, c’était vraiment désagréable.”

Les experts disent que les humains portent une grande part de responsabilité à cette invasion de la dinde. Beaucoup de gens laissent de la nourriture pour les oiseaux, ce qui ne fait que les encourager à s’installer dans le quartier pour augmenter leurs chances de survivre à l’hiver.

Les experts conseillent aux personnes confrontées aux groupes de dindes agressives de ne pas reculer dans la peur, mais de «marcher vers la dinde et d’agir avec confiance». Si cela échoue, tout ce qu’ils peuvent faire est d’appeler le MSPCA.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *