Les personnalités de l’année du TIME qui ont provoqué le plus de controverse

personnalités de l'année

Il semble que de nombreuses personnes ne connaissent pas les critères utilisés par le TIME pour nommer les célébrités à leur liste de personnalité de l’année. Les principaux critères sont l’impact qu’une personne a eu sur l’actualité tout au long de l’année, sans aucune référence à la popularité ou au jugement sur l’impact positif ou négatif.

Comme l’écrit le TIME : “On demande aux rédacteurs en chef de choisir la personne ou la chose qui a eu le plus d’impact sur les nouvelles, pour le meilleur ou pour le pire – des directives qui ne leur laissent d’autre choix que de choisir un sujet de couverture digne d’intérêt – pas nécessairement digne d’éloges.”

Il y a eu beaucoup de personnages controversés sur cette liste tout au long de l’histoire, ce qui vaut la peine d’être rappelé.

Adolf Hitler

En 1938 Hitler a été présenté comme la personnalité de l’année. Le TIME a expliqué son choix dans un article de l’année suivante : “Hitler est devenu en 1938 la plus grande force menaçante à laquelle le monde démocratique et épris de liberté fait face aujourd’hui.”

Loin de ne pas être conscient du danger de son ascension et de la cruauté qu’il a provoquée, les rédacteurs en chef l’ont mis sur cette liste précisément pour son pouvoir dangereux qui a pris racine en Europe.

personnalités de l'année

Il a choqué le monde et surtout l’Europe, encore traumatisée par la guerre précédente, à la fin des années 1930 lorsque sa cruauté a commencé. Comme nous le savons tous, il a continué à commettre des atrocités les unes après les autres avant sa fin en 1945.

Joseph Staline

Staline a été élu personne de l’année non pas une fois, mais deux fois – la première fois en 1939 et la deuxième fois en 1942. En 1940, le TIME a parlé de lui et de sa popularité croissante en tant que leader fort après la mort de Lénine en 1924 : “Joseph Staline a fait un long chemin pour se déifier de son vivant. Aucune flatterie n’est trop transparente, aucun compliment trop grand pour lui. Il est devenu la source de toute la sagesse socialiste.”

personnalités de l'année

Cependant, sa règle s’est avérée loin d’être flatteuse. Il défia l’occupation allemande et construisit l’industrie soviétique jusqu’à des niveaux concurrentiels à l’échelle mondiale, mais il fut également paranoïaque à un point tel qu’il devint l’un des plus cruels autoritaires de son temps.

Nikita Khrouchtchev

Khrouchtchev était un partisan de confiance du cercle intérieur de Staline qui, néanmoins, était responsable de la “déstalinisation” de la Russie. Il a dirigé la Russie pendant une grande partie de la guerre froide, lorsque les Américains sont passés d’alliés à rivaux froids.

personnalités de l'année

Il était aux commandes lorsque les Soviétiques lancèrent Spoutnik en 1957, ce qui marqua le début de la course spatiale. Le TIME l’a nommé personnalité de l’année pour 1957 et selon le Business Insider, écrivait en 1958 : “Les symboles de 1957 étaient deux pâles et claires rayures de lumière qui traversaient le ciel nocturne du monde… Avec Spoutnik, la Russie a fait entrer l’homme dans une nouvelle ère spatiale, et avec ses progrès dans l’art de la missilerie, elle a posé aux États-Unis la menace militaire la plus dramatique à laquelle ils aient jamais été confrontés.”

Richard Nixon

personnalités de l'année

L’un des présidents les plus controversés des États-Unis a également été nommé la personnalité de l’année à deux reprises, en 1970 et 1971. Il a inévitablement fait du bien, mais tout a été oublié à la suite du scandale du Watergate et de sa démission.

Il a été choisi pour le titre en raison de sa visite historique en Chine et, après de nombreuses pressions, il faut le dire, a mis en place le retrait éventuel du Vietnam. Quoi qu’il en soit, même en 1971, le TIME l’a décrit comme “déconcertant d’imprévisibilité”.

Rouhollah Khomeini

personnalités de l'année

Rouhollah Khomeini, un religieux chiite et l’une des figures centrales de la révolution islamique en Iran, a été désigné personnalité de l’année en 1979. Il a consacré son temps à prêcher des avertissements sur les dangers de l’influence occidentale en Iran et a été exilé du pays en 1964.

Cependant, de retour d’exil, il réussit à établir une règle qui n’adhérait qu’à la loi islamique, faisant des États-Unis le plus grand ennemi qu’il appelait le “Grand Satan”. Sa figure a encore de l’influence en Iran même s’il est mort il y a près de 30 ans. Le TIME a écrit en 1980 : “Rarement un leader aussi improbable a secoué le monde.”

Lire aussi : Les 8 plus célèbres alcooliques de l’histoire

Source : The Vintage News – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *