Anomalie de la mer Baltique : L’objet submergé serait un «monument ancien construit par une civilisation perdue»

Anomalie de la mer Baltique

L’objet de forme étrange a fasciné les amateurs de mystère depuis sa découverte en juin 2011.

L’anomalie est un élément à la forme étrange de 70 mètres de long qui apparaît sur le sonar à 100 mètres sous la surface de l’eau.

Les théories quant à ce que l’anomalie pourrait être vont de la plus intéressante à la plus insensée, avec la revendication la plus folle à ce jour qui prétend que cela pourrait être un OVNI écrasé sur le plancher océanique.

Certains théoriciens du complot soulignent même qu’il y a une énorme ressemblance avec le Faucon Millenium de Star Wars.

D’autres ont affirmé que ce pourrait être les restes d’une ville perdue par les vagues il y a des années.

Cependant, on a récemment prétendu que c’est un «monument érigé par une civilisation hautement avancée il y a 14 000 ans».

Une vidéo sur YouTube a fait les revendications étonnantes.

Le narrateur de la vidéo dit : «L’incroyable découverte très controversée a finalement été identifiée comme une construction monumentale immergée de l’ère paléolithique. Les énormes symboles géométriques représentent des hiéroglyphes de la culture atlante mondiale.”

Anomalie de la mer Baltique

Comment l’anomalie de la mer Baltique apparaît réellement dans les images sonar.

La vidéo a été notée comme “complètement fausse” par les sceptiques en ligne.

Un utilisateur YouTube a posté : “Les Atlantes… dans la mer Baltique…”

Un autre a déclaré : “Arrêtez de lancer cette connerie sur internet. Ce n’est pas une structure faite par l’homme.”

Bien que la vidéo soit un montage, le mystère demeure dans l’esprit de certaines personnes.

Les océanographes dénigrés disent que malgré la structure qui ressemble à une roche, elle semble être en métal.

Le mystère s’intensifie à la suite de ces revendications : le matériel de plongée électrique et par satellites se coupe quand on s’approche de l’Anomalie.

L’objet de 9 mètres de haut a été découvert par l’explorateur suédois Peter Lindberg et son équipe océan X d’explorateurs marins lors d’une plongée à la recherche d’un naufrage.

Le chercheur paranormal Ryan Castledine, qui dirige la chaîne Mystery History sur YouTube, croit que la zone entourant l’Anomalie, qui semble être formée de morceaux de métal angulaire, pourrait contenir encore plus d’objets non identifiés.

Il a déclaré : «Mes opinions sur l’examen des sonar dans les les alentours font que je pense qu’il existe des preuves visuelles d’anomalies plus inhabituelles, avec des formes non naturelles. Des rapports ont été réalisés par l’équipe Ocean X avec des équipements électriques dans un rayon de 200 mètres autour de l’objet, comme s’il émettait un champ qui entravait l’équipement électronique. L’intérêt initial dans l’anomalie a été déclenché par sa forme non naturelle, ses nombreux angles droits, une structure de dôme sur son sommet, et ce qui semble être des escaliers d’un côté.”

Un échantillon récupéré par les plongeurs auraient montré la présence de limonite et de goethite. Le géologue israélien Steve Weiner a affirmé que ces matériaux sont des métaux que la nature ne peut pas reproduire.

D’autres vidéastes de YouTube en ont ras le bol du mystère en cours et ont dit qu’il pourrait facilement être résolu en envoyant une équipe de plongée pour l’étudier.

On a posté : “Si cela est légitime, envoyez des caméras là-bas et montrez-le, nous ne discuterons pas si ce que nous voyons est réel.”

Un autre publié : “C’est un récif. C’est à 90 mètres, arrêtez de parler et plongez.”

Pourtant, les géologues croient que c’est juste une caractéristique naturelle.

Les géologues suédois Fredrik Klingberg et Martin Jakobsson disent que la composition chimique de l’échantillon ressemble à celle des nodules, qui peuvent en effet être formés naturellement.

Le professeur de géologie Volker Brucherz a déclaré que la structure pourrait s’être formée pendant la dernière période glaciaire.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *