85 % de Venise sous l’eau après la pire inondation depuis 50 ans


Le maire de Venise, Luigi Brugnaro, a dit que la ville était “à genoux“.

  • Environ 85 % de Venise était sous l’eau mardi, avec des niveaux d’eau atteignant presque deux mètres de profondeur à certains endroits.
  • Le maire de Venise a déclaré que les inondations inhabituellement fortes ont été causées par le changement climatique, estimant les dégâts à des centaines de millions d’euros.
  • Le projet d’ingénierie MOSE de Venise vise à protéger la ville de la montée des eaux, mais certains disent que cela ne l’aidera pas à rester hors de l’eau.

De graves inondations à Venise ont fait au moins deux morts et la ville est en état d’urgence. Mardi, de fortes tempêtes ont fait monter la marée à son plus haut niveau en 50 ans, inondant environ 85 % de la ville dans des eaux atteignant deux mètres de profondeur à certains endroits.

Le maire de Venise, Luigi Brugnaro, a dit que la ville était “à genoux”. Dans les vidéos affichées en ligne, les vitrines des magasins sont submergées sous l’eau, les gens se promènent dans l’eau jusqu’aux genoux et les tourniquets de la basilique Saint-Marc sont inondés pour la sixième fois en 1 200 ans.

Les médias italiens ont rapporté qu’un homme avait été électrocuté alors qu’il utilisait une pompe électrique et que le corps d’un deuxième homme avait été découvert.

Les inondations ne sont pas un phénomène nouveau dans la “ville de l’eau”. Cependant, les inondations sont devenues plus graves et plus fréquentes au cours des dernières décennies, ce qui constitue une menace existentielle pour Venise, dont certains climatologues prédisent qu’elle sera sous l’eau à la fin du siècle. (Le fait que la ville coule à un rythme entre 0,8 mm à 10 mm par an n’aide pas non plus.)

Le maire Brugnaro a déclaré que les inondations ont été causées par le changement climatique, estimant les dégâts à des centaines de millions d’euros. Le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, a déclaré que le gouvernement italien fournirait des fonds pour aider à préserver le site du patrimoine mondial de l’Unesco.

MOSE

Pour sauver Venise de la montée des eaux, le gouvernement a lancé le projet MOSE, un projet de grande envergure qui consiste à construire des portes mobiles et des barrières destinées à isoler temporairement la ville lagunaire de la mer Adriatique toute proche lors des marées hautes. Brugnaro a suggéré que, si le projet avait été achevé, il aurait atténué le choc des inondations de cette semaine, une position qu’il a également exprimée après une inondation en 2018.

“Nous avons besoin de ressources et d’idées claires. Pour l’instant, MOSE est un fantôme. Nous voulons qu’il soit terminé.”

Mais les détracteurs du projet, l’un des plus importants projets de génie civil au monde, se sont dits préoccupés par les accusations de corruption, les défauts de conception et les coûts environnementaux. Le projet devrait être opérationnel en 2022.

“Construite il y a des siècles sur de petites îles, la ville a toujours été sujette aux inondations”, a déclaré Sylvia Poggioli, de NPR. “Un projet ambitieux de barrières sous-marines mobiles appelées MOSE n’est pas encore terminé en raison des dépassements de coûts et des scandales de corruption. Les experts disent qu’une fois terminé, ce sera insuffisant pour faire face à l’élévation du niveau de la mer.”

Lire aussi : Le Qatar est tellement chaud qu’il est maintenant climatisé à l’extérieur

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *