Découverte des empreintes de dinosaures les mieux conservées

Au fil des ans, les chercheurs ont beaucoup appris sur l’anatomie des dinosaures, mais il y a une caractéristique qui nous échappe toujours.

Découverte-empreintes-dinosaures

De toutes les traces de dinosaures découvertes, seules quelques rares, bien moins d’un pour cent, montrent des traces de peau.

C’est un angle mort sérieux, surtout quand les motifs de cet organe ressemblent à des empreintes digitales, montrant des signatures uniques parmi les dinosaures.

Trouver une “empreinte” de dinosaure parfaitement préservée serait une chose. Les paléontologues en ont trouvé cinq !

Datant d’il y a environ 120 millions d’années, la découverte est sans précédent, et chaque trace est “préservée de façon exquise”, avec des traces de peau qui montrent essentiellement une réplique vivante “parfaite” du petit pied de la créature.

“Ce sont les premières traces jamais trouvées où des empreintes de peau parfaites couvrent toute la surface de chaque trace”, explique l’auteur Martin Lockley, géologue à l’Université du Colorado à Denver.

Découverte-empreintes-dinosaures

Cliquez pour agrandir – (Kim et al., Scientific Reports, 2019)

On pense que les traces appartiennent au plus petit théropode connu, le Minisauripus. D’à peine quelques centimètres de long, ces empreintes révèlent une texture de peau ressemblant à du papier de verre de qualité moyenne, avec de minuscules écailles tissées ensemble comme du tissu.

Selon les auteurs, le motif est semblable à celui des anciens oiseaux à plumes en Chine, ce qu’ils attendaient d’un théropode beaucoup plus grand – presque comme une version réduite des écailles du brontosaure géant, dont les relations sont lointaines.

L’équipe pense que les conditions idéales ont été réunies lorsqu’une pluie battante a créé une mince couche de boue, créant des traces qui sont “comme une couche de peinture fraîche d’un millimètre d’épaisseur seulement”, parfaitement reproduites sans glisser ni couler.

Comme Lockley le décrit, c’est “le secret ultime des soins de la peau”.

Cette étude a été publiée dans des Scientific Reports.

Lire aussi : Quand la découverte de nouvelles empreintes de dinosaures cause «un véritable choc»

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *