Une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Australie

espèce-dino

C’est en Australie, en 1989, qu’a été découvert le fossile du Kunbarrasaurus. S’il avait depuis été associé au dinosaure Minmi, de la famille des ankylosauriens, de nouvelles analyses permettent de dire qu’il correspond en fait à une nouvelle espèce.

Il est aujourd’hui possible d’admirer le squelette du Kunbarrasaurus au musée du Queensland, en Australie, un dinosaure dont le fossile a été découvert dans la même région du pays en 1989. En 2007, de nouvelles analyses du fossile ont été demandées, un processus long et délicat notamment pour son déplacement, du musée de Denver, dans le Colorado aux États-Unis, où il était jusqu’alors exposé, à l’hôpital Mater Adult en Australie.

C’est au cours d’examens par tomodensitométrie réalisés dans cet hôpital qu’il a été révélé que ce dinosaure est finalement d’une tout autre espèce bien distincte, comme le montrent les analyses publiées dans la revue Peer J. « Une des choses les plus surprenantes à son propos sont les os du labyrinthe de l’oreille interne. Ils sont énormes et totalement différents de ce que nous avons vu auparavant » déclare Steven Salisbury, paléontologue. Cette imposante oreille interne est même plus proche de celles des tortues modernes que de celles des dinosaures.

Autre différence par rapport aux ankylosauriens connus, famille à laquelle il avait été associé préalablement, ses cavités nasales. Celles-ci jouaient probablement un rôle important dans son système de régulation thermique. Ces nouvelles caractéristiques qui lui sont propres lui valent désormais le nom de Kunbarrasaurus ieversi, contraction de Kunbarra, qui signifie « bouclier » dans le langage local et de Ian Ivers, nom de celui qui l’a découvert.

dinosaure-espèce

University of Queensland

Source : SciencePost – Image : University of Queensland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *