“Le Big Bang n’est pas le début de l’univers et nous le savons depuis 40 ans”, selon un astrophysicien

Selon un astrophysicien, “… le Big Bang n’est pas le début de l’univers et les scientifiques sont au courant depuis près de 40 ans…”

Penser que l’univers et tout ce qui s’y trouve sont nés à l’époque du Big Bang, c’est «l’une des plus grandes idées fausses en science» selon un auteur astrophysicien et scientifique.

Il s’agit d’une image «attrayante et belle» qui explique beaucoup de ce que nous voyons, mais «malheureusement», c’est aussi «incorrect», et les scientifiques «savent depuis près de 40 ans», affirme un article pour Forbes rédigé par l’astrophysicien et scientifique Ethan Siegel, qui l’appelle «l’une des plus grandes idées fausses de l’univers».

Selon Siegel, l’idée originale suggère que l’univers a émergé d’un état chaud et dense qui se développe et se réchauffe. Si nous «continuons à extrapoler» dans le passé, l’univers deviendrait «plus chaud, plus dense et plus compact» jusqu’à un moment où la densité et la température augmentent à des valeurs infinies, où toute la matière et l’énergie dans l’univers sont concentrées en un seul point : une singularité.

Il est entendu que cette singularité (où les lois de la physique “disparaissent”) est aussi “le point final”, qui représente l’origine de l’espace et du temps, soutient l’auteur de l’article.

Néanmoins, il continue, il y a des casse-tête et des paradoxes que la théorie du Big Bang ne peut pas expliquer. «L’Univers n’a pas de températures différentes dans des directions différentes, même si une zone à des milliards d’années-lumière dans une région n’a jamais eu le temps (depuis le Big Bang) d’interagir ou d’échanger des informations avec une région des milliards d’années-lumière dans direction opposée.”

En 1979, le scientifique américain Alan Guth a proposé une alternative à la singularité du Big Bang : la théorie de l’inflation cosmique, qui consistait en une phase précoce de la croissance exponentielle avant le Big Bang, et qui pourrait résoudre tous ces problèmes.

début de l'univers

Si le Big Bang n’était pas le début de l’univers, qu’est-ce que c’était ?

Dans cet état cosmique, les fluctuations quantiques continueraient d’exister et au fur et à mesure que l’espace augmenterait, elles se répandraient dans l’univers, créant des régions avec des densités d’énergie légèrement plus élevées ou légèrement inférieures à la moyenne.

Siegel dit, ajoutant que lorsque cette phase de l’univers à sa fin, cette énergie «deviendrait matière et rayonnement, créant ainsi un état chaud et dense synonyme du Big Bang».

Pour tester cette idée, il fallait mesurer les fluctuations de la lumière excédentaire du Big Bang et trouver un modèle particulier compatible avec les prévisions d’inflation. Dans les années 1990, 2000, puis à nouveau en 2010, les scientifiques ont mesuré ces fluctuations en détail et ont trouvé exactement cela.

“Le grand Big Bang est définitivement arrivé mais après la phase d’inflation cosmique. Ce qui s’est passé avant l’inflation (ou si l’inflation était éternelle dans le passé) est encore une question ouverte, mais une chose reste certaine : le Big Bang n’est pas le début de l’univers”, conclut le scientifique.

Sources : Ancient CodeForbes

1 réponse

  1. Alain MOCCHETTI dit :

    COMMENT S’EST FORMEE LA GIGANTESQUE SPHERE DE PLASMA A L’ORIGINE DE NOTRE BIG BANG
    Avant de lire le présent pavé de texte à caractère scientifique, il est fortement conseillé de lire la THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI, il suffit pour cela de se connecter au Moteur de Recherche de Google (https://www.google.fr/) et de taper THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI dans le Moteur et vous accéderez à 14200 Publications Spontanées, il suffit d’en lire une pour bien comprendre ce qui va suivre.
    Dans le passé, il y a eu une infinité de Big Bangs suffisamment espacés pour éviter toutes interférences entre des Galaxies issues de Big Bangs différents. Dans l’avenir, il y aura une infinité de Big Bangs avec les mêmes caractéristiques que celles du passé. Chaque Big Bang en explosant donne naissance à un Univers dit Multiple. Il y a donc une infinité d’Univers Multiples, prière de ne pas confondre avec les Univers dits Parallèles.
    Pour commencer, ce que nous appelons UNE SPHERE DE PLASMA n’est en réalité pas une SPHERE car son explosion éjecterait de la matière dans toutes les directions, ce qui n’est pas le cas. Nous connaissons l’allure géométrique de notre UNIVERS MULTIPLE, donc les Mathématiciens doivent pouvoir définir la Forme Exacte de la « Sphère de Plasma » avant son explosion en utilisant des Outils très Puissants tels que les 7 Supercalculateurs Exaflopiques présentement en construction dans le Monde (USA (2), Chine (1), Japon (1), France (1), Russie (1), Hollande (1)). Dans un avenir à moyen terme (année 2050), 3 Supercalculateurs Zettaflopiques seront construits dans le monde (USA(1), Chine (1) et le Consortium des Pays (1) les moins fortunés), ces 3 derniers Supercalculateurs seront 1000 fois plus puissants et 1000 fois plus grands que les Supercalculateurs Exaflopiques qui verront le jour pour ces 7 derniers entre 2020 et 2022.
    Les principales questions que je me pose au quotidien sont :
    – D’où vient le Plasma qui a permis la Formation des « Sphères de Plasma » ?
    – Quelle durée a-t-il fallu pour que les « Sphères de Plasma » se forment, des centaines de milliards d’années terrestres, je pense ?
    – Selon quel processus les « Sphères de Plasma » se sont elles formées ?
    D’après LE PRINCIPE FONDAMENTAL DE LA FORMATION DES UNIVERS MULTIPLES ET NON PARALLELES, dans l’UNIVERS qui englobe tous les Univers Multiples, tout naît, tout vit et tout meurt, pour plus de précision tapes (Alain Mocchetti Ingénieur) dans le Moteur de Recherche de Google et tu accéderas à 12200 Publications Directes et tu trouveras toutes les réponses à tes questions. Que restera t il dans 100 milliards d’années de la Voie Lactée : un amas de Naines n’émettant presque plus de rayonnement faute de combustibles, toutes les Planètes de chacun des Systèmes Planétaires seront réduites à un gigantesque Tas de Cailloux et de Planètes Mortes, la température sera voisine du ZERO ABSOLU (-273 degrés Celcius).
    Que deviendra dans les centaines de milliards d’années suivantes la matière morte qui constituera toute la Voie Lactée ? Suite dans une prochaine rubrique COMMENT S’EST FORMEE LA GIGANTESQUE SPHERE DE PLASMA A L’ORIGINE DE NOTRE BIG BANG. Pour finir je tiens un Journal Facebook Scientifique dont l’adresse est DAVID MOCCHETTI. Le journal est gratuit.
    N’hésitez pas à le consulter.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *