Des scientifiques découvrent à quel point des moustiques peuvent être compressés et survivre

Les meilleurs scientifiques sont ceux qui posent beaucoup de questions, même lorsqu’elles peuvent sembler absurdes pour le reste d’entre nous – comme, par exemple, combien de moustiques pouvez-vous presser dans un centimètre cube seulement ?

La réponse peut sembler insignifiante, mais il y a en fait un but – elle pourrait nous aider dans notre lutte contre certaines des maladies les plus mortelles au monde.

Chaque année, les maladies transmises par les moustiques comme le paludisme et la dengue tuent des millions de personnes. Et tout comme la lutte contre le feu par le feu, l’un des meilleurs outils que nous ayons contre ces minuscules créatures est, eh bien, plus de moustiques.

Les scientifiques sont en train d’élaborer des stratégies de lutte contre les maladies transmises par les moustiques, dans le cadre desquelles ils relâchent des moustiques stérilisés dans la nature. D’autres approches libèrent des moustiques avec des bactéries contagieuses, ce qui empêche l’insecte de transporter la maladie ou de se reproduire.

Toutes ces tactiques exigent d’expédier des milliers, voire des millions de ces moustiques spéciaux là où on en a besoin dans le monde. Et cela peut nécessiter de les envoyer par la poste.

Pour trouver la meilleure façon d’envoyer ces créatures par la poste, une nouvelle étude s’est penchée sur la façon dont les moustiques s’adaptent à un processus d’expédition en 24 heures.

Une partie du défi consistait à déterminer dans quelle mesure les insectes pouvaient être emballés de façon sécuritaire. Et il s’avère qu’il est possible d’installer une quantité choquante de moustiques dans un espace minuscule.

“Nous avons commencé nos expériences dans des tubes de 50 millilitres et nous avons rapidement appris qu’il faut élever beaucoup de moustiques pour remplir un tel tube – 10 000 mâles tiennent dans un seul”, explique Immo Hansen, coauteur, à l’Université du Nouveau Mexique.

“Nous sommes ensuite passés à des seringues de 10 millilitres et nous avons été étonnés du nombre de moustiques qu’on peut mettre dans une seringue, jusqu’à 2500.”

À l’aide d’une seringue, les chercheurs ont pu entasser environ 240 moustiques dans un espace de la taille d’un centimètre cube, soit environ 1 200 moustiques par cuillerée à thé.

(Julia Vulcan, New Mexico State University)

Le fait de coincer les moustiques ensemble provoque évidemment des dégâts. De nombreux insectes sont sortis du tube avec des écailles manquantes et des ailes légèrement endommagées.

Mais dans l’ensemble, l’emballage serré a permis à la majorité des insectes de rester bien au chaud et en sécurité.

Lorsque les chercheurs ont emballé les moustiques et les ont envoyés passer la nuit dans les services postaux, ils ont constaté que les moustiques qui étaient emballés plus serrés ont en fait mieux survécu.

“Nous pensons que c’est parce que les vibrations de l’avion ont endommagé les moustiques qui n’étaient pas serrés”, a dit Hansen à Gizmodo.

Alors voilà, c’est fait. Si jamais vous avez besoin d’envoyer des moustiques par la poste (et si c’est vraiment légal là où vous vivez), vous avez maintenant la science pour trouver comment.

Cette étude a été publiée dans le Journal of Insect Science.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *