Le MIT a inventé des lasers qui transmettent des chuchotements que vous seul pouvez entendre

La nouvelle technologie mise au point par le Lincoln Laboratory du MIT utilise la lumière laser pour stimuler l’humidité dans l’air entourant l’oreille d’une cible, ce qui lui permet de chuchoter à voix basse un message personnel à plusieurs mètres de distance.

“Notre système peut être utilisé à une certaine distance pour transmettre des informations directement à l’oreille de quelqu’un”, explique Charles M. Wynn, chef d’équipe et physicien du MIT.

Vous n’avez probablement pas besoin de nous pour compter les applications potentielles d’un tel appareil, qui vont des applications militaires à la publicité ciblée.

À peu près partout où le bruit ambiant est un problème – ou les écouteurs ne conviennent pas – un chuchotement au laser pourrait faire l’affaire.

Au cas où vous vous inquiéteriez de l’effet “laser dans l’oreille”, les développeurs promettent que c’est inoffensif.

“C’est le premier système qui utilise des lasers totalement sûrs pour les yeux et la peau afin de localiser un signal audible pour une personne particulière dans n’importe quel environnement”, a dit Wynn.

La technologie qui canalise le son dans un champ étroit existe depuis des décennies.

La plupart d’entre eux utilisent des haut-parleurs pour intensifier les ondes sonores ou canaliser les ultrasons dans une petite zone. Bien qu’ils soient utiles pour garder le son relativement confiné, ils exigent que l’auditeur soit à une distance relativement courte de la source.

La technologie optique basée sur les lasers a l’avantage potentiel de réduire l’étalement sur une certaine distance, les fréquences plus élevées lui permettant d’aller beaucoup plus loin – c’est pourquoi l’équipe est passée du haut-parleur au laser.

Le cœur de la nouvelle technologie du MIT est un laser au thulium de 1,9 micromètre. Grâce à un principe appelé effet photoacoustique, la vapeur d’eau dans l’air absorbe l’émission du laser et le fait vibrer à une fréquence audible.

“Cela peut fonctionner même dans des conditions relativement sèches parce qu’il y a presque toujours un peu d’eau dans l’air, surtout autour des gens”, a dit Wynn.

“Nous avons constaté que nous n’avons pas besoin de beaucoup d’eau si nous utilisons une longueur d’onde laser qui est très fortement absorbée par l’eau. C’était la clé parce que l’absorption plus forte conduit à plus de son.”

L’équipe a testé deux méthodes de transmission du son. La première consiste simplement à faire varier l’amplitude du laser à l’aide d’un modulateur en onde continue, créant des vibrations qui peuvent être captées par un microphone à 2,5 mètres de distance.

Un deuxième procédé a abandonné le modulateur et a utilisé un miroir pour balayer le laser d’avant en arrière à la vitesse du son dans ce qu’on appelle la spectroscopie photoacoustique dynamique, créant ainsi des ondes plus fortes en secouant davantage de particules d’eau.

“Il y a des compromis à faire entre les deux techniques”, a expliqué Ryan M. Sullenberger, ingénieur opto-mécanicien.

“La méthode photoacoustique traditionnelle fournit un son avec une plus grande fidélité, alors que le balayage laser fournit un son avec un son plus fort.”

Un inconvénient potentiel de la méthode est qu’elle fonctionne à une distance très spécifique de l’émetteur. Trop proche, le balayage du laser sera trop aigu. Trop loin, et la fréquence tombe en dessous de l’audibilité.

Bien qu’elle n’ait été testée qu’à un volume de 60 décibels (le niveau d’une conversation normale) à quelques mètres, les chercheurs pensent pouvoir augmenter la distance et le volume maintenant qu’ils ont une preuve de concept.

“Nous espérons que cette technologie deviendra un jour une technologie commerciale”, a dit M. Sullenberger.

Ce qui signifie qu’à l’avenir, quelqu’un pourrait potentiellement vous souffler des chuchotements à l’oreille à des distances importantes… ce qui est à la fois un peu dérangeant et cool.

Cette recherche a été publiée dans OSA Publishing.

Lire aussi : Un navire de guerre chinois armé d’un canon électromagnétique semble avoir pris la mer

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *