Les humains deviennent des robots : Pourquoi des “biohackers” s’implantent des dispositifs sous la peau ?

biohackers

L’opération chirurgicale a été mise au point par la société Grindhouse Wetware située à Pittsburgh et vise à “augmenter” l’humanité en utilisant une technologie sans dangers.

Un groupe qui aime l’univers des robots s’est implanté un dispositif lumineux avec des LED sous la peau au dos de la main.

Trois hommes à Düsseldorf en Allemagne, se sont faits implanter le nouveau dispositif dans leurs mains et bras.

La puce Northstar V1, un peu plus petite qu’une pièce de 2 £ et plus épaisse que le pouce, est un anneau de petites lumières LED.

Le dispositif tourne sur lui-même à l’aide d’aimants et illuminera n’importe quels tatouages.

L’opération chirurgicale, offerte par Grindhouse Wetware, utilise une technologie «sûre» pour mélanger les humains avec des robots.

L’opération est venue suite au souhait des «biohackers» d’avoir quelque chose qui éclaire leurs tatouages.

Le fondateur Tim Cannon est l’un des hommes qui a reçu l’implant, qui est censé imiter la bioluminescence, le type de lumière produite par les animaux comme des lucioles et certaines méduses.

Il y a deux ans, il avait une puce «cyborg» de la taille d’un paquet de cigarette insérée en lui qui a été conçue pour enregistrer les données de son corps.

Il a transféré les données à tout appareil mobile Android.

Un porte-parole de la société a déclaré : “Northstar V1, un peu comme les piercings et les chirurgies esthétiques, est purement destinée à des fins esthétiques”.

biohackers-implant-led

Biohackers : Le dispositif actuel est conçu pour faire joli

“C’est un dispositif simple qui va prouver la possibilité d’implanter de la technologie dans le corps et ceci ouvrira la voie à d’autres augmentations avancées et fonctionnelles.”

En écrivant sur sa page Facebook, l’organisation a dit que beaucoup de personnes étaient devenues intéressées par les implants et souhaitaient avoir leurs propres puces.

La compagnie a déclaré : “Beaucoup de gens qui ont vu les lumières étaient très enthousiastes. Ils ont attendu des années pour quelque chose comme ça. Ils nous ont demander de mettre cela à disposition du public. Et donc oui, cette version de Northstar s’allume simplement”.

puces-biohackers

Innovation : Des nouvelles versions pourront contrôler les appareils électroniques

Le dispositif a été construit à partir d’une carte de circuit imprimé et cinq diodes électroluminescentes rouges montées en surface sur l’appareil et qui sont activées pendant dix secondes quand un aimant se retrouve près du capteur.

L’appareil est alimenté par une batterie de 3 volts et est enduit de silicone.

La dernière opération a été réalisée par l’artiste de tatouage suédois, Jowan Österlund, pendant une foire sur les cyborgs dans une ville allemande.

Il a rasé et désinfecté les bras des hommes, pratiqué une ouverture dans la peau et son collègue Shawn Sarver a inséré l’implant, avant de recoudre la peau.

Sarver, qui travaille également au Grindhouse, a dit à Motherboard que le dispositif avait été créé pour répondre à une demande.

Il a dit : “Les gens de la communauté des biohackers voulaient ce dispositif. Ils sont entrés en contact avec nous parce qu’ils voulaient éclairer leurs tatouages. Voilà comment nous générons nos implants, nous laissons la communauté nous inspirer”.

Parce que l’opération viole le Serment d’Hippocrate, les biohackers n’ont aucune assistance de la communauté médicale.

Au lieu de cela ils effectuent la recherche eux-mêmes et utilisent des artistes tatoueurs comme Österlund pour effectuer les opérations.

L’implant devrait arriver l’année prochaine le marché.

La start-up travaille déjà sur une mise à niveau, Northstar Version 2, qui possédera des capacités Bluetooth, permettant de contrôler des appareils électroniques avec des gestes.

Source : Mirror.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *