Elon Musk va fonder une nouvelle entreprise pour fusionner les cerveaux avec l’IA

fusionner les cerveaux avec l'IA

Le magnat milliardaire de l’espace Elon Musk a lancé une nouvelle entreprise pour relier le cerveau humain avec des ordinateurs dans le but de ne pas se faire dépasser (à tous les niveaux) par les machines.

L’entrepreneur, qui est PDG de Tesla et SpaceX, travaillera sur le développement de la technologie des dentelles neurales, qui permettra aux humains de communiquer avec les machines en utilisant les signaux de leur cerveau.

La société Neuralink Corp va créer une dentelle neuronale, qui est un dispositif sans fil à implanter dans le cerveau humain, dans le but d’aider les êtres humains à fusionner avec le logiciel afin de suivre le rythme des progrès de l’intelligence artificielle.

Le géant de l’espace et des affaires né en Afrique du Sud, qui a également co-fondé PayPal, a récemment parlé de ses projets de travailler sur la technologie des dentelles neuronales.

fusionner les cerveaux avec l'IA

Musk a un grand intérêt pour l’intelligence artificielle

Il a dit : “Avec le temps, je pense que nous allons probablement voir une fusion plus étroite de l’intelligence biologique et de l’intelligence numérique.”

M. Musk a un vif intérêt pour l’intelligence artificielle, qui est considérée par certains comme une menace pour la survie de l’espèce humaine.

Mais le magnat milliardaire croit que la fusion des humains avec les machines est la seule façon de s’assurer que les humains ne deviennent pas inutiles.

Il a ajouté : «Une certaine interface de bande passante élevée au cerveau sera quelque chose qui aidera à réaliser une symbiose entre l’intelligence humaine et celle de la machine, et pourra peut-être résoudre le problème de contrôle et le problème d’utilité.”

fusionner les cerveaux avec l'IA

Le mouvement est de s’assurer que les humains ne deviennent pas inutiles dans la montée de l’IA

M. Musk n’a pas encore fait d’annonce officielle, mais Neuralink a été enregistrée en Californie en tant que “recherche médicale” au mois de juillet dernier et il envisage de financer la société par lui-même, selon le Journal.

Les premiers produits de Neuralink pourraient inclure des implants de cerveau pour traiter des désordres comprenant la dépression et l’épilepsie.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *