Etude : Les boissons sucrées tuent 184 000 personnes chaque année

Si vous aimez le goût d’un soda bien froid, vous voudrez peut-être déterminer si la saveur en vaut réellement le risque. Les boissons sucrées tuent environ 184.000 personnes chaque année, selon une nouvelle étude.

La recherche publiée dans la revue American Heart Association’s Circulation, pointe du doigt les boissons chargés de sucre comme les sodas, le thé glacé, les boissons aux fruits et les boissons sportives / énergisantes.

“De nombreux pays dans le monde connaissent un nombre important de décès survenus à partir d’un seul facteur alimentaire, les boissons sucrées”, a déclaré l’auteur de l’étude Dariush Mozaffarian de l’université Tufts à Boston.

Selon les recherches, la plupart des 184 000 décès dans le monde sont des personnes qui meurent du diabète en raison de la consommation de «boissons sucrées».

45 000 personnes dans le monde meurent de maladies cardiovasculaires causés par la consommation de boisson sucrée et 6.450 personnes meurent de cancers liés aux boissons chargées de sucre.

Ces chiffres ont incité Mozaffarian pour conseiller les amateurs de soda à «sensiblement réduire ou éliminer les boissons sucrées de leur alimentation.”

“Il n’y a pas de bienfaits provenant des boissons sucrées pour la santé et l’impact potentiel de réduction de la consommation peut sauver des dizaines de milliers de vies chaque année,” a-t-il ajouté.

Bien que les chiffres citent les décès dans le monde, le Mexique avait le taux de mortalité le plus élevé à cause des boissons sucrées avec 450 décès par million d’adultes. Elle a été suivie par les Etats-Unis avec une estimation de 125 décès par million d’adultes.

66% des décès liés à des boissons sucrées surviennent dans les pays à revenu faible ou moyen, selon le rapport.

Les résultats “indiquent la nécessité d’efforts de la population pour réduire la consommation de boissons sucrées à travers le monde grâce à des politiques de santé efficaces et des interventions ciblées visant à freiner la maladie liée à l’obésité”, indique le rapport.

Les chercheurs ont examiné 62 enquêtes alimentaires de plus de 611.000 personnes, menées entre 1980 et 2010 dans 51 pays. Les participants représentaient près des deux tiers de la population adulte du monde.

Publiée lundi, l’étude est la première évaluation globale de décès dans le monde attribuables aux boissons sucrées. Elle a été menée par une équipe internationale de chercheurs de Harvard, Tufts, des universités de Washington aux États-Unis et de l’Imperial College London.

Source : RT.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *