La matière organique présente dans les météorites anciennes peut contenir des indices pour comprendre la naissance de la vie sur Terre

Les météorites chondrites qui remontent à la formation du système solaire offrent une fenêtre à travers laquelle nous pouvons voir le passé lointain. Les chercheurs croient que la matière organique piégée dans ces roches spatiales antédiluviennes peut nous montrer comment la vie a commencé sur notre planète, a rapporté un article dans Alpha Galileo.

De plus, l’équipe de recherche de l’université de Manchester suggère que ces météorites pourraient aussi nous renseigner sur d’autres planètes d’autres systèmes stellaires, y compris sur leurs chances d’habitabilité.

Dans leur nouvelle étude, ils ont signalé que les matières organiques trouvées dans ces météores non métalliques étaient formées par des processus chimiques de base durant la formation du système solaire. Ces chondrites carbonées proviennent d’astéroïdes chondrites qui se sont formés en même temps que le Soleil.

Romain Tartèse, chercheur à l’université de Manchester, a prélevé des échantillons de matière organique sur ces météorites. Lui et son équipe de recherche ont étudié les isotopes de l’oxygène dans la matière.

Les isotopes sont les atomes d’un élément qui contiennent des nombres différents de neutrons par rapport aux atomes de base. En les analysant, les chercheurs peuvent déterminer la signature isotopique d’un composé, le rapport unique de divers isotopes qui servent d’empreinte digitale. Cette signature aide à identifier les processus qui ont créé le composé.

La matière organique des vieilles météorites suggère la possibilité de vie dans d’autres systèmes stellaires.

Les chercheurs de l’université de Manchester ont pu identifier l’origine de la matière organique dans la météorite. Les éléments notables trouvés dans la météorite étaient le carbone, l’hydrogène, l’oxygène, l’azote et le soufre. Ces éléments sont nécessaires à la vie organique pour prospérer.

En plus de montrer que les processus chimiques de base de notre système solaire peuvent créer des matières organiques, leur étude indique que ces mêmes processus et résultats pourraient également se produire dans d’autres systèmes planétaires.

Certaines des toutes premières matières solides formées dans le système solaire se sont transformées en chondrites carbonées. Ces météorites carbonées sont comparées à des capsules temporelles parce que leur contenu fournit des indices sur la formation et l’évolution des planètes.

“Les chondrites sont un instantané du système solaire primitif, fournissant des informations clés sur la façon dont les protoplanètes et les planètes se sont formées et ont été traitées”, explique Tartèse.

Il est rare de trouver des chondrites carbonées qui contiennent beaucoup de matière organique. Cependant, elles sont l’un des meilleurs moyens de découvrir la façon dont la Terre s’est formée et a changé au fil du temps.

La Terre est une planète dynamique. Ses activités ont détruit la plupart des preuves concernant ses premières années. Les chondrites sont donc un moyen important de mieux connaître notre planète.

La toute première analyse ultra-précise de trois isotopes d’oxygène.

Les échantillons de météorites ont été fournis par le Muséum national d’Histoire naturelle. L’équipe de recherche de l’université de Manchester a pris des mesures et des interprétations précises des isotopes de l’oxygène qui composent la matière organique dans les roches spatiales.

Des études antérieures visaient les isotopes de l’hydrogène et de l’azote. Outre l’oxygène, ces éléments sont aussi des éléments constitutifs de la vie.

Toutefois, les isotopes de l’oxygène présentent deux avantages par rapport à leurs homologues de l’hydrogène et de l’azote. Premièrement, ils sont plus communs et plus nombreux dans les météorites carbonées.

Le deuxième avantage, plus important encore, est le nombre d’isotopes stables qui résistent à la décomposition. Alors que l’hydrogène et l’azote en ont deux, l’oxygène a trois isotopes stables. Cette véritable richesse en isotopes de l’oxygène permet d’en savoir plus sur l’origine de la matière organique dans les chondrites.

Tartèse a rapporté que les trois isotopes de l’oxygène ont formé un modèle qui ressemblait à ceux que l’on trouve dans le Soleil, les astéroïdes et les planètes rocheuses. Il croyait que ce résultat prouvait que la matière organique s’était formée au cours du même processus que celui qui a formé le système solaire primitif.

Sources : Cosmic NewsAlphaGalileo.org, PNAS.org – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *