La première astronaute de la NASA accusée de cybercriminalité dans l’espace


Anne McClain est accusée d’avoir piraté le compte bancaire de son ex-conjointe.

anne-mcclain-cybercrime-banque

La NASA enquête sur des allégations selon lesquelles une astronaute aurait accédé à un compte bancaire appartenant à une ex-conjointe alors qu’elle était à bord de la Station spatiale internationale.

Un divorce douloureux

Anne McClain, qui, selon la NASA, est “l’une des meilleurs astronautes de la NASA”, aurait exécuté le cybercrime plus tôt cette année, selon KPRC à Houston. Summer Worden, l’ex-conjointe de McClain, a contacté sa banque pour obtenir des informations sur l’emplacement des connexions à son compte, lorsqu’elle soupçonnait que McClain aurait piraté son compte.

Worden a été choquée d’apprendre que l’un des ordinateurs d’où provenaient ses identifiants de connexion était enregistré auprès de la NASA. Les deux femmes sont en train de divorcer douloureusement.

Worden, qui, selon le New York Times, est un ancien officier de renseignement de l’armée de l’air vivant au Kansas, a déclaré qu’elles se battent maintenant pour la garde de son fils de 6 ans. Il avait un an quand elle a rencontré McClain. Les femmes se sont mariées en 2014, mais ont commencé à avoir des problèmes trois ans après le mariage.

“Je protège mon fils avec tout ce que j’ai. C’est ma priorité numéro un, mais je n’avais pas l’impression à l’époque qu’elle était quelqu’un contre qui je devais le protéger. Je lui faisais confiance”, a dit Worden.

Mme McClain a avoué avoir accédé au compte, mais elle a insisté sur le fait qu’elle s’assurait simplement qu’il y avait suffisamment d’argent dans le compte pour s’occuper de leur fils. “Elle nie vigoureusement avoir fait quoi que ce soit de répréhensible”, a déclaré son avocat, Rusty Hardin.

Obtention de la garde

Le New York Times a en outre confirmé qu’aucun fonds n’avait été retiré du compte bancaire. Cependant, la famille de Worden a déposé une plainte auprès de la NASA.

Selon Business Insider, “les parents de Worden ont déclaré dans une plainte distincte que McClain a accédé au compte bancaire dans le cadre d’une ‘campagne hautement calculée et manipulée’ pour obtenir la garde du fils de Worden, qui est né environ un an avant le mariage du couple”.

S’il est reconnu coupable, le droit de l’espace stipule que tout crime commis dans l’espace relève de la juridiction du pays d’origine de l’astronaute. Cela signifie que McClain serait confronté à la loi américaine.

Pour l’instant, la NASA semble être aux côtés de leur astronaute. Dans une déclaration acquise par Space.com, les responsables de la NASA ont déclaré : “Le lieutenant-colonel Anne McClain a une carrière militaire accomplie, a effectué des missions de combat en Irak et est l’un des meilleurs astronautes de la NASA. Elle a fait de l’excellent travail lors de sa dernière mission de la NASA à bord de la Station spatiale internationale. Comme tous les employés de la NASA, la NASA ne fait pas de commentaires sur des questions personnelles ou de personnel.”

Pendant ce temps, McClain a posté une déclaration sur Twitter le 24 août, disant : “Il n’y a pas de vérité sans équivoque sur ces affirmations. Nous avons vécu une séparation douloureuse et personnelle qui est malheureusement maintenant dans les médias. J’apprécie l’appui qui m’est manifesté et je réserverai mes commentaires jusqu’à la fin de l’enquête. J’ai une confiance totale dans le processus de l’enquête.”

Lire aussi : Une ville américaine entière est prise en otage par des cybercriminels

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *