Les sondes Voyager 1 et 2 s’enfoncent dans un nuage entourant notre système solaire

Voyager 1 est la toute première sonde à franchir les limites de notre système solaire alors que Voyager 2 fera bientôt la même chose dans la direction opposée. Alors que ces deux sondes lancées il y a une quarantaine d’années poursuivent leur périple, faisons le point sur leur trajectoire.

La sonde Voyager 1 a été lancée dans l’espace le 5 septembre 1977 et sa jumelle Voyager 2 quelques jours avant le 20 août 1977. En 2012, Voyager 1 est devenue le premier objet fabriqué par l’homme à quitter notre système solaire et à pénétrer dans l’espace interstellaire. Voyager 2 sortira quant à elle du système solaire en 2019 ou 2020.

L’astronome Seth Redfield de l’Université Wesleyenne, située dans le Connecticut (États-Unis), a effectué des observations permettant de prédire le trajet des deux sondes durant les 40 000 prochaines années. Le scientifique s’est servi du télescope Hubble qu’il a pointé vers les différentes directions empruntées par les sondes.

Les deux sondes vont entrer dans un nuage de gaz englobant l’intégralité du système solaire pour y naviguer durant un millier d’années. Ensuite, Voyager 2 arrivera dans un second nuage qu’elle arpentera durant 90 000 ans, puis fera la rencontre d’un troisième. En ce qui concerne Voyager 1, un nuage de gaz se dresse également sur son chemin, mais les observations ne permettent pas de statuer clairement.

Crédits : NASA Jet Propulsion Laboratory

En effet, il se pourrait que la sonde passe juste à côté du nuage et nous savons que dans 40 000 ans, Voyager 1 passera au large de l’étoile Gliese 445, et ce à une distance de 1,6 année-lumière. Au même moment, Voyager 2 se trouvera à 1,7 année-lumière de l’étoile Ross 248.

Connaître ces prévisions est quelque peu intéressant, mais n’a en revanche strictement aucune utilité. Il faut savoir que même si l’espèce humaine subsiste durant des dizaines de milliers d’années sur Terre, les sondes seront complètement inertes depuis très longtemps. En effet, leur batterie ne tiendra pas plus de cinq à dix ans à compter d’aujourd’hui !

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *