Une IA a « découvert » que la Terre tourne autour du Soleil : pourquoi est-ce si important ?


Une intelligence artificielle est parvenue à découvrir que la Terre tourne autour du Soleil. Les scientifiques pensent que ce genre de technologie pourrait à l’avenir permettre de découvrir de nouvelles lois de la physique.

systeme-solaire-espace-planetes-soleil

Une intelligence artificielle a découvert toute seule que la Terre tourne autour du Soleil. L’information peut prêter à sourire. Pourtant, le résultat de cette IA est prometteur. Les scientifiques pensent qu’elle pourrait peut-être aider à découvrir un jour de nouvelles lois de la physique. Une étude, à paraître dans Physical Review Letters présente cette avancée : une prépublication est déjà consultable sur arXiv.org.

Le principe de l’héliocentrisme est connu depuis longtemps, avec les travaux de Nicolas Copernic. Comme le souligne la revue Nature dans un communiqué publié le 7 novembre 2019, il a fallu des siècles aux astronomes pour le découvrir. Les auteurs ont voulu voir « si des réseaux de neurones [pouvaient] être utilisés pour découvrir des concepts physiques en mécanique classique et quantique à partir de données expérimentales », écrivent-ils (de la même façon que le fait le cerveau humain, en somme).

Une statue de Nicolas Copernic. // Source : Pexels (photo recadrée)

Imiter le raisonnement d’un humain

Le réseau de neurones conçu par les scientifiques est surnommé « SciNet ». Ils expliquent que cette intelligence fonctionne en imitant la manière dont un physicien ou une physicienne partirait des données observées pour apprendre. « Lorsqu’elles sont observées depuis la Terre, les orbites du Soleil et des autres planètes de notre système solaire ont des formes complexes », rappellent les auteurs. À partir des mouvements de l’étoile et de la planète Mars, vues de la Terre, l’intelligence artificielle a « compris » qu’il fallait placer le Soleil au centre du système solaire.

L’algorithme a réussi à trouver la formule qui permet de prédire les mouvements de Mars et du Soleil, si l’on tient compte du fait que les planètes orbitent autour du Soleil. Cependant, les scientifiques précisent bien que les résultats de l’IA ne se suffisent pas à eux mêmes et qu’ils doivent être complétés par un humain qui pourra interpréter les équations pour en déduire que la Terre tourne bien autour du Soleil.

Dépasser les contradictions de la mécanique quantique ?

À plus long terme, l’équipe de scientifiques envisage d’utiliser ce genre d’intelligence artificielle pour travailler sur d’autres lois physiques. L’idée serait par exemple d’aider à résoudre des contradictions actuellement observées en mécanique quantique, que l’on n’arrive pas à dépasser avec les connaissances actuelles.

Avec cette expérience, les auteurs ont voulu montrer que « les réseaux de neurones peuvent être utilisés pour découvrir des concepts physiques sans aucune connaissance préalable ». L’exemple de l’héliocentrisme « découvert » par l’IA pourrait peut-être précéder de futures (véritables, cette fois-ci) découvertes dans le domaine de la physique.

Lire aussi : Une IA apprend d’elle-même à résoudre un Rubik’s Cube en 20 coups

Source : Numerama par Nelly Lesage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *