220 000 personnes se disent prêtes à “forcer” la zone 51

Plus de 220 000 personnes (pour l’instant) se sont inscrites à un événement programmé sur Facebook appelé “Storm Area 51, They Can’t Stop All of Us”. L’idée : “forcer” le passage dans la zone 51 dans le but de rassembler des preuves de l’existence des extraterrestres.

Vous le retrouverez à environ 130 km au Nord Ouest de Las Vegas. La célèbre Zone 51, fondée dans les années 1950 par le président Truman, est une base officiellement destinée à tester du matériel militaire de haute performance (armes technologiques avancées ou véhicules aériens sans pilote) à l’abri des regards. Mais la zone est surtout connue des théoriciens du complot, qui suggèrent des relations secrètes entre l’armée américaine et des extraterrestres.

Toujours est-il que la zone 51 est l’un des lieux les plus secrets de la planète. C’est aussi l’un des mieux gardés. Le youtuber Le Grand JD, passionné de paranormal et d’exploration urbaine (urbex), en a d’ailleurs très récemment fait l’expérience. Mais que peut faire l’armée face à une armada de plus de 200 000 personnes ?

Un raid dans la zone 51

C’est un peu l’idée prônée par cet événement programmé sur Facebook. Pour le moment, plus de 220 000 personnes se sont effectivement inscrites pour “forcer” le passage dans la zone à l’aube du 20 septembre prochain. Le lieu de rassemblement est prévu au restau­rant Area 51 Alien Center, dans la vallée d’Amar­gosa. L’opération consistera ensuite à s’éparpiller dans le but de rendre la tâche ingrate aux agents de sécurité. Toujours dans l’optique, bien sûr, de tomber sur des preuves irréfutables que l’armée américaine est au fait de l’existence d’une vie extraterrestre.

Plus de 220 000 personnes se disent prêtes à envahir la zone 51 au mois de septembre prochain. Crédits : Wikimédia

Une grosse prise de risques

On ne sait pas pour l’heure si cet événement n’est qu’une blague, ou si c’est effectivement très sérieux. Quoi qu’il en soit, il est toujours vivement déconseillé de le faire. En janvier dernier, un homme qui s’y était introduit a en effet été abattu par les militaires après avoir parcouru près de 13 km à l’intérieur de la zone. Les participants de l’évé­ne­ment Facebook expliquent de leur côté que plus il y aura de monde, et plus les militaires hési­te­ront à ouvrir le feu.

Ce tragique accident reste néanmoins exceptionnel. En cas d’intrusion, vous risqueriez en revanche de vous voir infligé une lourde amende. Vous seriez également invité à comparaître devant un tribunal.

Lire aussi : Une faille géante apparaît dans le sol après le séisme en Californie

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *