La tombe de Toutankhamon pourrait receler des pièces secrètes dont la tombe de Néfertiti

buste_nefertiti

A ce jour, les archéologues n’ont jamais découvert la momie de cette reine à la beauté légendaire, mais Nicholas Reeves, l’égyptologue américain a entamé les procédures pour inspecter au radar le célèbre monument funéraire.

Et si le tombeau de Néfertiti était enfin découvert ? Nicholas Reeves, le très sérieux égyptologue américain, intrigué par l’idée que la tombe du pharaon Toutânkhamon puisse conduire à d’autres chambres cachées, a entamé les procédures pour inspecter au radar le célèbre monument funéraire. Son projet recèle de perspectives dont celles de découvrir peut être derrière les murs, le tombeau de la reine Néfertiti.

Selon la théorie de Reeves, la mort du jeune pharaon à 19 ans a surpris tout le monde. Si bien qu’aucune tombe n’avait encore été creusée dans la vallée des Rois pour accueillir sa momie. Or le cérémonial voulait qu’il soit préparé pour son dernier voyage dans l’au-delà dans les 70 jours. Ils auraient donc été obligés de déposer sa momie dans une tombe déjà creusée pour un autre membre de la famille royale. “Je persiste à affirmer que l’évidence pointe vers la tombe de Néfertiti qui, après la mort de son époux Akhenaton, aurait régné comme pharaon sous le nom de Smenkhkarê, juste avant Toutankhamon”, confie Nicholas Reeves, joint par Le Point.

Près d’un siècle après sa découverte, le tombeau du célèbre pharaon Toutânkhamon continue à tenir en haleine les scientifiques et passionnés d’égyptologie. Une nouvelle théorie, énoncée récemment par le spécialiste britannique suggère l’existence de deux portes cachées à l’intérieur du monument. Leur présence, pour le moment hypothétique, a été identifiée sur des images haute résolution reprises à l’intérieur de la chambre funéraire du pharaon. Selon le chercheur de l’université américaine de l’Arizona, elles pourraient conduire à la tombe de la reine Néfertiti. Pour tester sa théorie, l’égyptologue envisage de sonder la chambre funéraire avec un “radar” très sophistiqué.

Le tombeau de la reine, encore dissimulé, reste jusqu’à aujourd’hui l’un des plus grands mystères de l’histoire. Pour Nicholas Reeves, de nombreux éléments laissent à penser qu’il pourrait s’agir du même monument où a été enterré Toutankhamon. La chambre funéraire du pharaon ressemble selon lui, plus à celle d’une reine que d’un roi et les irrégularités sur les murs semblent indiquer que de nombreux secrets n’ont pas encore été révélés. “Il y a des éléments très intéressants qui ne semblent pas du tout naturels”, explique l’égyptologue. Il développe : “Ce sont des lignes très, très droites perpendiculaires au sol, placées de manière à laisser croire à la présence d’autres éléments dans la tombe”. Sa théorie suggère que des portes ont été plâtrées et que les murs de la chambre ont été repeints par la suite.

Source : Atlantico.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *