Le mystère du SS Ourang Medan – Le navire de l’horreur


Les gens meurent souvent dans des circonstances mystérieuses, mais ce qui est arrivé au SS Ourang Medan est vraiment bizarre.

Quelle était la vérité derrière le message cryptique et sinistre du SOS envoyé par le cargo hollandais SS Ourang Medan ?

Qui ou quoi est responsable de la mort de l’équipage du navire ? L’histoire du SS Ourang Medan a intrigué de nombreux chercheurs et personnes intéressées par des mystères inexpliqués. Le destin tragique du navire est un mystère maritime qui continue de déconcerter le monde.

Les spéculations n’ont pas manqué quant à ce qui a tué l’équipage et le sort horrible du navire est devenu une légende.

Le SS Ourang Medan faisait-il partie sans le savoir d’une expérience militaire secrète ? Le cargo a-t-il été attaqué par des OVNI ou d’autres forces paranormales dont nous ne savons rien ? La cargaison peut-elle nous éclairer sur l’état lamentable de l’équipage ?

C’est une histoire étrange qui nous présente beaucoup d’informations contradictoires. Pour commencer, nous ne savons même pas avec certitude en quelle année le SS Ourang Medan a fait naufrage dans les eaux des Antilles néerlandaises. Cela aurait pu être en 1940, 1947 ou 1948, selon la source du journal.

Le SS Ourang Medan est devenu un navire de la mort. Crédit : Capture d’écran de YouTube

Le monde a appris l’histoire pour la première fois en 1948 lorsqu’un journal néerlandais a publié une série d’articles décrivant l’incident. Plus tard, les reportages des médias ont été presque identiques et aucun fait nouveau n’a pu être ajouté.

Le SS Ourang Medan a été retrouvé à la dérive dans les eaux de l’Asie du Sud-Est, une région où les marins avaient déjà vu d’étranges lumières sous-marines et de nombreux navires avaient disparu.

Il est évident que quelque chose a dû terriblement mal tourner parce que les opérateurs radio ont reçu des appels SOS répétés du navire.

Selon une note secrète de la CIA, le dernier SOS du SS Ourang Medan indiquait : “Tous les officiers, y compris le capitaine mort, allongés dans la salle des cartes et sur le pont… probablement tout l’équipage mort.”

Après cela, tout contact avec le SS Ourang Medan a été perdu. Des navires de sauvetage envoyés pour localiser le SS Ourang Medan ont trouvé le navire après quelques heures. Lorsque le cargo néerlandais a été localisé, il semblait être en bon état, mais il n’a pas répondu aux signaux des navires qui approchaient.

Les équipes de sauvetage sont montées à bord du navire et ont trouvé des corps d’officiers et de membres d’équipage. Les visages des morts montraient des expressions d’horreur convulsive. Qu’est-ce qui a bien pu se passer ?

Toute l’équipe était paralysée par la peur, face au Soleil, les yeux gonflés. Crédit : Amino

Ceux qui sont montés à bord du navire de la mort n’oublieront jamais l’horrible spectacle qui attendait l’équipe de secours.

“Aucun homme des équipes de secours ne pourra oublier l’embarquement. Un calme sinistre planait dans les airs alors que le premier pensionnaire, un capitaine britannique, montait sur le côté et passait par-dessus la rambarde sur le pont.”

“De toutes mes années en mer, je n’ai jamais vu ça !”, se souvient un capitaine britannique qui posa le pied sur le pont… “En montant sur le pont, je suis tombé sur un corps. Ses yeux fixaient le ciel, la bouche bée. Seigneur ! Quelle vue affreuse. Des corps de marins, des officiers, gisaient sur le pont. J’ai grimpé l’échelle jusqu’à la passerelle et j’ai trouvé le corps tentaculaire du capitaine. Et leurs visages ! Je n’oublierai jamais leurs visages !”

Un médecin d’un navire de sauvetage a procédé à un examen rapide. À la surprise générale, les cadavres n’avaient aucune blessure et aucun signe de violence n’a pu être détecté. Aucune arme n’a été trouvée et aucune trace de dommages au navire n’a été décelée. Il n’y avait rien qui pouvait révéler ce qui a tué les membres de l’équipage.

Selon une note de service rédigée par C.H. Marck Jr, assistant du directeur de la CIA Allen Dulles, en 1959, “il n’y avait pas un seul être vivant sur le navire. Le capitaine est mort sur le pont. Les corps des autres officiers s’étalaient dans la timonerie, la salle des cartes et le carré des officiers”.

“Les corps de l’équipage gisaient partout, dans les chambres, dans les couloirs, sur les ponts. Et sur tous les visages morts, il y avait un regard d’horreur convulsive.”

La note de service de la CIA indiquait que ce qui était arrivé au SS Ourang Medan pourrait expliquer pourquoi d’autres navires avaient disparu dans la même région. “Je suis convaincu que le SS Ourang Medan détient la réponse à beaucoup de ces accidents d’avion et de ces mystères non résolus de la mer”, a écrit l’auteur de la note de service.

Note de service de C.H Marck Jr, assistant du directeur de la CIA Allen Dulles, en 1959.

Le SS Ourang Medan n’a jamais été examiné correctement. Les équipes d’arraisonnement ont décidé de se rendre sur le navire de la mort dans un port et de poursuivre l’enquête, mais, d’après la note de service, “à ce moment précis, de la fumée et des flammes ont jailli de la cale”.

Ils ont rapidement abandonné le navire. Puis il y a eu une explosion, et le SS Ourang Medan a coulé sans laisser de trace avec tout l’équipage mort, pour ne plus jamais être revu.

Beaucoup trouvent étrange que la Garde côtière n’ait pas signalé cet incident avant 1954. Ceux qui sont en faveur des théories du complot suggèrent que plusieurs pays ont été impliqués dans le camouflage de la tragédie.

Ce qui a tué tout l’équipage reste inconnu et les spéculations ne manquent pas. Certains pensent qu’une bulle de gaz nocif provenant des fonds marins ou une maladie inconnue pourrait en être responsable.

A-t-on délibérément mis le feu au SS Ourang Medan pour détruire toutes les preuves ? Pourquoi les membres d’équipage morts regardaient tous le ciel ? Quelle force mystérieuse avait balayé le SS Ourang Medan, le transformant en bateau des morts ?

Il y a beaucoup de questions sans réponse et le manque de faits explique pourquoi on en sait si peu sur le sort du navire de la mort. Beaucoup de choses restent indéterminées et après toutes ces années, il est peu probable que d’autres preuves soient mises au jour. Nous pouvons dire avec certitude que le mystère persistant du SS Ourang Medan captive le monde.

Lire aussi : Quatre navires fantômes contenant 8 squelettes viennent de s’échouer au Japon

Source : MessageToEagle – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *