Ce vendredi, ne manquez pas l’éclipse de la Pleine Lune des loups


La première pleine Lune de l’année coïncide avec la première éclipse de l’année.

La première pleine Lune de la nouvelle année a lieu ce vendredi et elle coïncide avec une éclipse. Les pleines Lunes ont lieu tous les 29,5 jours. Celle-ci s’appelle la Lune des Loups, du nom des loups qui hurlaient de faim pendant les mois d’hiver.

La première éclipse de l’année

Elle peut aussi être appelée Vieille Lune (Old Moon), Lune de Glace (Ice Moon) et Lune après Yule (Moon After Yule). Étant la première pleine lune de l’année, elle coïncide également avec la première éclipse de cette année, la première des six prévues pour 2020.

Il convient de noter : en raison du fait qu’elle se produit pendant le jour, elle ne sera pas visible aux États-Unis et dans la plupart des Amériques. L’Europe, l’Asie, l’Australie et l’Afrique de l’Est auront une bien meilleure vue, mais même celle-ci sera légèrement limitée.

C’est parce que cette éclipse particulière se trouve être une éclipse lunaire pénombrale. Cela signifie que seule l’ombre extérieure tombera sur la Lune, ce qui rend difficile de discerner le pic de l’éclipse.

Une éclipse lunaire totale

C’est très différent d’une éclipse lunaire totale. Une éclipse lunaire totale, aussi appelée Lune de sang, voit la Lune entrer dans l’ombre centrale de la Terre et devenir rougeâtre.

C’est parce qu’à ce moment-là, la seule lumière qui se déplace vers la surface lunaire est filtrée par l’atmosphère terrestre. L’atmosphère terrestre est bien équipée pour diffuser la lumière bleue, mais pas aussi bien pour la lumière rouge.

Toujours pour ceux qui se trouvent dans les régions d’observation et qui voudraient essayer de la voir, elle aura lieu le vendredi 10 janvier à 19 h 21 UTC, soit 14 h 21 HNE et 11 h 21 HNP. Si vous êtes triste de manquer cette éclipse, il est à noter que l’année 2020 devrait compter quatre éclipses lunaires pénombrales, dont deux que les Nord-Américains pourront voir.

Lire aussi : Qu’était l’étoile de Bethléem ?

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *