Un gars entraîné aux jeux vidéo vient de battre un pilote de Formule 1 sur une vraie piste

Les courses virtuelles peuvent vous apprendre à conduire aussi bien que dans le monde réel.

Victoire choquante

Les jeux vidéo et les simulateurs deviennent assez réalistes – un pro du jeu vidéo a battu un ancien pilote de Formule 1 dans une course ce week-end, sans expérience de course réelle.

Dans une victoire choquante qui a laissé les commentateurs sans voix, Enzo Bonito, 23 ans, a battu Lucas di Grassi, ancien pilote de Formule 1 et Formule E, sur une piste sinueuse au Mexique le 19 janvier. Pourquoi est-ce important ? Parce que Bonito se battait dans l’e-sport (sport électronique), le monde naissant de ses concurrents qui jouent à des jeux vidéo pour des prix. Les compétitions d’e-sport sont devenus si populaires que les prix ont récemment dépassé 100 millions de dollars pour un tournoi Fortnite l’année dernière.

Formule 1

https://twitter.com/rayalfalla/status/1087045803439476736

Sim Racing

La Race of Champions, qui s’est déroulée au Mexique cette année, oppose depuis 1988 les meilleurs pilotes de toutes les disciplines du sport automobile. À partir de 2018, la compétition a permis aux coureurs virtuels de s’inscrire également.

Contrairement aux jeux de tir à la première personne ou aux jeux de stratégie en temps réel, les “sim racing” ou “sports motorisés virtuels” simulent la course automobile jusqu’aux détails comme l’usure des pneus, la conception exacte de la suspension et la maniabilité des voitures de course du monde réel. Et oubliez la souris et le clavier : les pros de la simulation de course utilisent des volants et des pédales physiques, tout comme leurs homologues du monde réel des voitures de course.

Les coureurs du monde réel passent habituellement par des décennies d’entraînement, travaillant leur chemin vers le haut à travers différents championnats. Aujourd’hui, les simulateurs sont devenus si bons dans ce qu’ils font qu’ils sont capables de transformer un joueur professionnel d’e-sport en un champion dans la vraie vie, comme Bonito. En d’autres termes, les compétences acquises par les coureurs de simulation sont en fait transférables à la course dans des voitures du monde réel.

Une nouvelle ère

Si la victoire a été un choc, elle a été longue à venir. Sim racing a fait de grands progrès ces dernières années – la première équipe professionnelle de course e-sport a été lancée en 2016 et fait aujourd’hui partie d’un réseau beaucoup plus vaste de ligues de course et de compétitions. Le phénomène fonctionne également dans l’autre sens : de nombreux professionnels de la course automobile dans le monde réel sont maintenant en compétition sur des plateformes de course en ligne.

Mais personne ne s’attendait à ce qu’un pro de l’e-sport aille aussi loin. En fait, Bonito a remporté trois fois Les 500 miles d’Indianapolis – c’est l’un des événements de sport automobile les plus prestigieux au monde.

Lire aussi : Les jeux vidéo augmentent les réflexes

Source : Futurism – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *