Eviter de s’exposer sur les réseaux sociaux peut augmenter vos chances de réussir


Car ces plateformes sont de plus en plus utilisées par les recruteurs et employeurs.

Aujourd’hui, les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien. L’une des principales raisons pour lesquelles ils rencontrent un tel succès est la possibilité de s’exprimer et de communiquer librement. Certaines personnes préfèrent en effet exprimer leurs émotions sur les plateformes en ligne plutôt que de le faire dans la vie réelle. Mais le fait de s’exposer sur les réseaux sociaux n’est pas une si bonne idée que ça. Ce ne sont pas les célébrités qui diront le contraire. En effet, en exprimant leurs opinions sur certains médias sociaux, plusieurs célébrités et autres personnalités influentes ont payé le prix fort. Et à l’heure actuelle, de plus en plus de recruteurs consultent également le profil d’une personne sur les plateformes de réseaux sociaux avant de l’embaucher pour savoir si elle est fiable ou non.

Avant d’embaucher une personne, les recruteurs préfèrent désormais se renseigner sur les plateformes en ligne. Un comportement qui n’est pas au goût des employés qui voient cela comme une intrusion dans leur vie privée. D’après un sondage réalisé auprès de 2007 personnes, 50 % ont déclaré que les employeurs ne devraient pas être autorisés à consulter le profil des salariés sur les médias sociaux.

L’enquête révèle également qu’une personne sur quatre présents sur les réseaux sociaux utilise un faux profil pour garder sa vie privée confidentielle. Une personne sur cinq est consciente du fait qu’exprimer une opinion sur les réseaux sociaux peut porter préjudice à sa réputation. En effet, en se basant sur les commentaires, le recruteur aura une idée de l’attitude et du comportement de la personne qu’il veut embaucher. Bien évidemment, cela peut compromettre toute opportunité de carrière. Pour éviter que les recruteurs ne les contrôlent, 43 % ont avoué garder leur profil privé tandis que 40 % ont déclaré avoir deux comptes distincts, un pour un usage personnel et un autre pour un usage professionnel. La moitié des répondants ont toutefois admis avoir consulté les moteurs de recherches pour voir les informations à leurs sujets. En fonction de ce qu’ils y trouvent, ils modifient leur présence en ligne en configurant les paramètres de moteur de recherche.

Toujours d’après le sondage, 45 % des utilisateurs de Facebook masquent leur présence en ligne sur la plateforme contre 53 % sur Twitter et 33 % sur Reddit. Pour ce qui est de LinkedIn, seuls 9 % des utilisateurs veulent cacher leurs profils aux employeurs ou aux recruteurs.

Le fait de masquer sa présence en ligne ne signifie pas pour autant se cacher. Cependant, 25 % des employés affirment être présents sur les réseaux sociaux afin d’attirer l’attention des employeurs dans le but de conserver une réputation professionnelle. Pour cela, ils postent ou suivent des informations pertinentes liées à leurs secteurs d’activités.

Bref, la majorité des personnes interrogées ne voient pas d’un bon œil le fait que les employeurs consultent leurs profils sur les réseaux sociaux. Pour eux, les réseaux sociaux sont faits pour s’exprimer librement et non pour être jugés à chaque commentaire qu’ils postent.

Lire aussi : L’Assemblée donne son feu vert à Bercy pour fouiller les réseaux sociaux à la recherche de fraudes à l’impôt

Sources : Developpez par Dominique ReyJDP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *