10 choses au sujet de la zone 51

Le débat autour de la zone 51 a longtemps fait fureur pour savoir si la base existait réellement et où elle pourrait être située. Beaucoup de spéculations prétendent que la zone 51 a une grande quantité de bases à travers le monde, depuis des champs en Russie jusqu’aux zones abandonnées en Californie. Cependant, en 2013, il a finalement été confirmé que la zone légendaire de longue date existe bel et bien. Les États-Unis l’ont admis et elle est même citée même dans un document avec le président Barack Obama. La CIA a refusé de fournir toute autre information concernant le sujet.

Malgré cette révélation, il y a plusieurs faits que beaucoup de gens ne connaissent pas sur la zone 51.

La zone 51 n’est pas le nom original de cet endroit. Pendant des années, il a été désigné par une variété de noms, comme Paradise Ranch, Home Base, Water Town et Dreamland. Ces noms ont été couramment utilisés pour attirer les forces de travail inconscientes dans la région. Là zones étaient souvent dans la région du Nevada.

Quelques décennies après la guerre froide, il y avait des rapports de l’existence d’un avion espion A-12, qui a été développé à l’intérieur de la zone 51. Un tel avion était beaucoup plus avancé que ceux en cours à ce moment. Les essais de cet avion d’espionnage n’avaient lieu que pendant la nuit, pour diminuer la possibilité de se faire repérer.

En 1955, Dwight Eisenhower possédait un projet pour la CIA, un concept d’avion secret sous le nom Aquatone.

L’accès à l’intérieur de la zone 51 est strictement interdit à toute personne qui n’est pas impliquée, mais cela n’a pas empêché les rumeurs controversées comme les ovnis et autres phénomènes étranges.

Le Nellis Air Force Range (NAFR) est une vaste zone militaire utilisée pour les essais d’armes et de la technologie nécessaire pour les militaires, mais les activités réalisées ici sont entièrement classifiées. Il y avait des rapports déclarant que les militaires de la zone 51 déversent des déchets toxiques sur le site. Il est également allégué que la vidange des déchets toxiques sur la zone n’est pas contre la loi.

Le pilote d’essai Ken Williams s’est éjecté de son avion avant qu’il ne s’écrase, mais quand des individus l’ont trouvé et ont offert de le conduire à l’épave, il a refusé et a dit qu’il y avait des matières radioactives à bord.

70% des personnes aux États-Unis croient que la zone 51 et les ovnis sont corrélés d’une certaine façon. La plupart des rapports sur les ovnis dans les années 50 et 60 ont été fréquemment signalés par les pilotes.

Voici 10 choses à savoir sur la zone 51

1. Elle a eu plusieurs noms au fil des années, certains utilisés pour être discrets et d’autres pour attirer la force de travail inconsciente de la zone éloignée. Le lieu était connu comme «Paradise Ranch», et appelé une station rustique. D’autres noms étaient «Home Base», «Water Town» et «Dreamland», aucun de ces noms ne laissent présager une installation gouvernementale top secrète. La CIA insiste sur le fait que le nom correct pour ce lieu est Homey Airport, ou Groom Lake, mais nous savons tous que c’est la zone 51, un nom d’abord mentionné dans un document de la CIA de la guerre du Vietnam.

2. Des décennies après la guerre froide, des rapports ont fait surface révélant des preuves croissantes de l’existence de l’avion espion A-12 : un avion avec des capacités de vol de pointe développé à l’intérieur de la zone 51. Selon les documents existants, l’avion pourrait atteindre des vitesses allant jusqu’à 3500 km/h et n’est pas détecté par les radars au sol.

3. Le personnel a travaillé seulement pendant la nuit lors de la construction de la piste longue de presque 3 kilomètres pour les essais de l’A-12, pour ne pas attirer des curieux, et aucunes photos ou vidéos n’étaient autorisées.

4. En avril 1955, lorsque Dwight Eisenhower était président, le contrôle de la zone a été donné à la CIA pour développer et tester un avion secret sous le nom de projet Aquatone.

5. Vous pouviez avoir des homards, des huîtres et même du bon steak chaque semaine au buffet suédois à la zone 51.

6. L’accès à l’intérieur de la base militaire massive et une grande quantité de terrain qui l’entoure est strictement interdit à quiconque qui n’est pas directement impliqué, mais cela n’a pas empêché les rumeurs controversées sur les extraterrestres, les ovnis écrasés et d’autres anomalies qui font surface de temps à autre.

7. Le Nellis Air Force Range (NAFR) près de l’installation Groom Lake est utilisé pour les essais d’armes et de la technologie vitale pour l’armée américaine. Pendant la guerre froide, Atmoic Energy Comission (AEC) a supervisé plusieurs explosions nucléaires atmosphériques dans le but de développer une nouvelle technologie atomique. La Force aérienne a admis publiquement son existence, mais toutes les activités sont toujours classées.

8. Quelques rapports suggèrent que l’armée a exploité l’accord secret de la zone 51, y compris le fait que les gens qui y travaillaient ont dû garder le silence sur ce qui se passait. Dans cette acceptation, d’énormes quantités de déchets toxiques ont été déversés sur le site. En 1996, après que Robert Frost soit mort à cause des fumées toxiques qu’il a inhalé pendant ses heures de travail, sa femme Helen a emmené l’affaire devant les tribunaux, mais elle n’a pas atteint le consentement parce que l’affaire a été rejetée en raison de considérations de sécurité nationale. D’autres rumeurs parlent de la façon dont d’autres installations militaires se débarrassent illégalement de leurs déchets toxiques à la zone 51 en raison de son éloignement et parce que la base est apparemment exemptée des lois environnementales.

9. Après que le pilote d’essai Ken Williams s’est éjecté de l’habitacle avant que son avion ne s’écrase, il a atterri près d’une camionnette. Les propriétaires lui ont proposé de l’emmener à l’épave, mais il a tout de suite refusé et leur ont suggéré de quitter la zone immédiatement parce que l’engin transportait des matières radioactives à bord.

10. La plupart des rapports concernant les ovnis entre les années 50 et 60 ont été écrits par les pilotes qui étaient constamment en reconnaissance dans la région. Une étude récente a montré que 70% des personnes vivant aux États-Unis croient en l’existence des ovnis et des extraterrestres, et la plupart d’entre eux soupçonnent que les deux sont liés d’une manière ou d’une autre à la zone 51.

Source : Disclose.tv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *