Bienvenue dans le trou le plus profond du monde

trou le plus profond

Voici ce que nous pouvons apprendre de l’une des expériences scientifiques les plus ambitieuses jamais réalisées.

Au fin fond de la Russie occidentale, si vous savez où chercher, vous trouverez une petite collection de ferraille et de béton émietté. Ce qui n’est pas si excitant.

Mais si vous fouillez dans les décombres, vous trouverez un grand disque métallique boulonné au sol. Ce n’est pas n’importe quel vieux disque – c’est le bouchon soudé d’un trou de forage qui plonge à plus de 12 kilomètres dans la terre !

Quelle est la profondeur relative de 12 kilomètres ?

C’est plus profond que le point le plus profond de l’océan, et c’est le trou le plus profond que nous ayons jamais creusé dans la Terre.

C’est ce qu’on appelle le forage profond de Kola et il est temps de faire la fête, parce que cela n’a rien à voir avec l’extraction de pétrole ! C’est là uniquement pour la merveilleuse science de tout cela.

Lorsque les scientifiques soviétiques ont commencé à forer à la surface de la Terre dans les années 1970, ils l’ont fait pour en savoir plus sur le contenu de sa croûte terrestre.

“Parce que la vérité est que nous en savons moins sur ce qu’il y a sous nos pieds que sur ce qu’il y a de l’autre côté du système solaire”, explique Hank Green dans cet épisode de SciShow de 2014.

Au cours des 24 prochaines années, ces scientifiques ont exploré et percé. Bien qu’ils ne se soient pas descendus aussi loin qu’ils l’espéraient, en 1994, ils avaient parcouru un peu plus de 12 kilomètres.

Il s’agit d’un record qui n’a toujours pas été battu aujourd’hui, et la technologie de forage mise au point pour y parvenir est assez remarquable.

Mais qu’avons-nous appris de tout ce travail acharné ?

Comme l’explique Hank, nous avons beaucoup appris !

Premièrement, il y a de l’eau à 12 kilomètres dans la croûte terrestre, ce que les scientifiques n’auraient même pas cru possible s’ils ne l’avaient pas vu de leurs propres yeux.

Et près de 7 kilomètres plus bas, ils ont trouvé des fossiles microscopiques de 24 espèces d’organismes unicellulaires morts depuis longtemps.

Ils ont également eu accès à des roches vieilles de 2,7 MILLIARDS d’années, ce qui est impressionnant, mais ces roches sont devenues le défi que les scientifiques ne pouvaient tout simplement pas relever.

Pourquoi ? Parce que leur température était d’environ 180 degrés Celsius – environ 80 de plus que ce que les scientifiques avaient prévu. Va-t-on un jour trouver un moyen de descendre plus loin que ça ?

1994, c’était il y a longtemps, il ne faut jamais dire “jamais”.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *