Les troupes américaines pourraient bientôt utiliser l’IA pour dominer le champ de bataille avec leurs pensées

Le Pentagone espère intégrer la télépathie à son arsenal dans un avenir proche.

Et non, ce n’est pas de la science-fiction ou une présentation PowerPoint obscure stockée sur l’ordinateur portable d’un entrepreneur malhonnête – c’est le dernier programme de la Department for Advanced Research Projects Agency (DARPA), le bureau de recherche du ministère de la Défense chargé de développer des technologies et innovations révolutionnaires pour les forces armées des États-Unis.

Selon Defense One, la DARPA cherche à explorer des technologies qui permettraient de relier le cerveau et le corps des troupes à une gamme d’applications militaires grâce à des interfaces neuronales équipées d’intelligence artificielle (IA) qui permettent aux troupes de contrôler des machines avec leurs seules pensées.

Dans sa quête d’une domination incontestée du champ de bataille et de la minimisation des pertes de troupes, l’armée américaine a longtemps été attirée par la puissance potentielle que l’IA pourrait débloquer, et a dépensé des milliards et des milliards de dollars à la poursuite de systèmes d’armes autonomes et semi-automatisés qui rappellent des films de science-fiction dystopiques comme Robocop et Terminator.

Comme l’a écrit le New York Times en 2016 :

“Au cœur du changement stratégique envisagé par le Pentagone se trouve un concept que les responsables appellent le combat des centaures. Nommée en l’honneur des mi-hommes et des mi-chevaux dans la mythologie grecque, la stratégie met l’accent sur le contrôle humain et les armes autonomes comme moyens d’augmenter et d’amplifier la créativité et les capacités de résolution de problèmes des soldats, pilotes et marins, et non de les remplacer”.

L’agence a déjà commencé à recruter des équipes pour examiner la capacité de l’IA à améliorer la “neurotechnologie de la prochaine génération” dans le domaine militaire dans l’espoir que le personnel militaire pourra éventuellement utiliser sans effort les interfaces neurales pour manipuler les “systèmes militaires” aussi facilement que l’on pourrait contrôler son propre corps.

L’idée n’est pas aussi farfelue qu’il n’y paraît à première vue – les interfaces neuronales ont déjà permis aux gens de traduire leurs pensées en texte tandis que les recherches de la DARPA ont permis de contrôler les drones et ont même donné à un homme quadriplégique la capacité de toucher à nouveau ainsi que de contrôler les bras robotiques.

Les chercheurs de la DARPA font face à quelques défis dans le développement de la technologie émergente avant que le contrôle neuronal des machines ne devienne une réalité sur le champ de bataille. Le cerveau est un système dynamique et encore mystérieux, et le recâblage constant du cerveau ainsi que la naissance et la mort perpétuelles des cellules cérébrales rendent difficile le fonctionnement simple et direct d’une interface neurale prête à l’emploi.

C’est là qu’intervient l’IA – les chercheurs espèrent que l’interface pourra se recalibrer pour s’adapter aux changements du côté de l’utilisateur grâce à des algorithmes qui détectent la perte ou l’addition de neurones et tout autre problème qui interfère avec la communication entre le cerveau et l’application.

Un autre aspect du programme consisterait à ce que la machine envoie au cerveau des “signaux artificiels” qui reproduisent les types d’intrants que nous recevons normalement par notre système nerveux – par exemple, en donnant à l’utilisateur le sentiment de brûler en l’absence de chaleur physique, ou un sens du toucher sans contact.

Le 5 mars, les équipes potentielles seront en mesure d’offrir à la DARPA leurs propositions officielles sur la façon de faire de la télépathie une réalité pour les forces armées américaines, selon un appel d’offres affiché sur la page Federal Business Opportunities. Les gagnants peuvent recevoir jusqu’à un million de dollars si leurs propositions suscitent l’intérêt du Pentagone.

Lire aussi : La DARPA parvient à contrôler des essaims de drones par télépathie

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *